Tontine et mariage ou pacs ultérieur

Signaler
-
Messages postés
36648
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
19 septembre 2021
-
Bonjour,
Nous allons prochainement (15 jours) signé notre compromis de vente.
En union libre depuis 13 ans, nous voulons insérer une clause de tontine afin que le dernier survivant soit en pleine possession du bien (car Monsieur a 2 enfants qu'il a reconnus mais sans contact depuis leur naissance d'une union précédente) et nous avons une fille en commun de 11 ans et il ne veut pas que notre fille soit lésée ni moi-même.
Pouvons nous suite à cet achat en tontine, nous marier (sous quel régime) ou nous pacser ?
Très cordialement.
Elo

2 réponses

Messages postés
36648
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
19 septembre 2021
16 350
nous avons une fille en commun de 11 ans et il ne veut pas que notre fille soit lésée ni moi-même.
Elle le sera.
Au décès de son premier parent, la clause de tontine étant appliquée, le survivant deviendra seul propriétaire de ce bien immobilier.

Pouvons nous suite à cet achat en tontine, nous marier (sous quel régime) ou nous pacser ?
Mariés avec ou sans contrat de mariage, pacsés ou vivant en union libre, les enfants seront toujours les héritiers "réservataires" ne pouvant être exclus de la succession de leurs parents.

Mariés permet d'augmenter les droits du conjoint survivant par le truchement d'une donation au dernier vivant, seule formule adaptée à cette situation et adoptée par une grande majorité d'époux.
Merci de votre retour.
La tontine permet que le bien immobilier ne rentre pas dans la "réserve héréditaire", seul les actifs financiers y rentreront.
Donc a priori nous pouvons signé l'achat de notre bien immobilier en tontine puis nous marier ou pacsé après en régime de séparation de bien ?
Cordialement.
Messages postés
36648
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
19 septembre 2021
16 350
La tontine permet que le bien immobilier ne rentre pas dans la "réserve héréditaire", seul les actifs financiers y rentreront.
Le bien immobilier ne fait pas partie de la succession.
Le défunt est censé n'avoir jamais été propriétaire de ses droits.
Cela se nomme une condition "résolutoire" pour la personne décédée et une condition "suspensive" pour la survivant devenant propriétaire des droits de son coindivisaire.

Donc a priori nous pouvons signé l'achat de notre bien immobilier en tontine puis nous marier ou pacsé après en régime de séparation de bien ?
Nous vivons en France et non en Afghanistan.
Libres de faire ce que vous voulez, même, par la suite, d'annuler cette clause tontinière par acte notarié au cas où vous décideriez de la supprimer.