Je veux récupérer mes enfants

Signaler
-
 Elsa62 -
Bonjour,
Je vous remercie par avance de votre aide.
Je suis séparée depuis 4 ans du père de mes enfants (4 et 8 ans), il avait un DVH classique 1 week end sur deux la moitié des vacances et il me versait une pension alimentaire.
J'ai fin février annoncé à mon ex que je partais vivre à 370 km. Il n'a pas accepté et à fait appel en référé au JAF. Il a obtenu la garde des enfants et je suis condamnée à payer une pension alimentaire et les trajets sont à ma charge. Du coup j'ai décidé de rester sur place, et lui ai proposé un arrangement amiable pour une garde alternée, il a refusé. Je fais donc appel du jugement.
Est-ce que je peux récupérer la garde de mes enfants ?

8 réponses

Bonjour, il est clair que ce déménagement prévu puis avorté (donc sans raisons valables) va vous porter préjudice. Mais nous ne sommes pas dans la tête du juge qui privilégiera le bien être des enfants et peut-être ce bien être passe t il par une garde alternée.
Mais combien de temps ça va mettre ?
J'avais donné plein d'arguments pour mon départ, j'ai toujours travaillé, j'avais trouvé la nouvelle école, j'avais trouvé une maison...
Non ce ne sont pas des arguments, ce déménagement a été vu comme un éloignement volontaire vis à vis du papa.
Bonjour, un appel en temps normal c’est au moins 1 an de délai donc plus avec la covid. Cela diffère selon les départements. Votre avocat doit connaître les délais et vos chances en appel. Le mieux est de lui demander.
Mais il y a peu de chances que le jaf (enfin les juges puisqu’en appel ils sont plusieurs) changent le domicile des enfants encore une fois plusieurs mois ou années après. Au mieux vous pourrez peut être avoir une garde alternée. Maintenant des fois les décisions sont surprenantes.
Mais alors le jugement en appel va se dérouler quand ?
Avec la crise covid les délais déjà long peuvent être rallongés, ici on ignore quand vous passerez en jugement
Mais alors si ça dure trop longtemps, il va vouloir les inscrire dans l'école de son village ! Parce que là pour pas perturber les enfants il les a laissé dans leur école qui est à 20KM de chez lui !!!
Vous avez l'autorité parentale conjointe, il doit avoir votre accord.
Mais effectivement si ça dure, il peut faire valoir la carte scolaire
> Sothis
Même si je reprends un loyer sur la commune des enfants ?
Messages postés
1139
Date d'inscription
lundi 24 décembre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
16 janvier 2022
333
En même temps, ça serait dans l'intérêt des enfants d'être scolarisés dans la commune de leur père puisque ça leur éviterait de se taper 40 minutes, voir plus, de route tous les jours.

De plus, vous dites maintenant vouloir mettre une résidence alternée en place mais si les enfants restent scolarisés sur votre commune, une semaine sur deux, votre ex et les enfants devront faire les routes pour l'école.

Les appels sont longs et dans votre cas, il y a très peu de chances que votre demande aboutisse parce que vous ne faites rien dans l'intérêt des enfants mais tout par égoïsme.

Vous ne démontrez aucune stabilité.
Bonjour,

Vous avez fait appel à quelle date? Que vous dit votre avocat sur le délai et quelles sont vos demandes précises en lien avec les derniers changements?

Dans cette attente il faut respecter le dernier jugement rendu dans l'intérêt des enfants. Quelles sont vos relations actuelles avec l'autre parent? Au niveau communication?

Bien cordialement
J'ai fait appel au 9 avril. Ils ne m'a rien dit de précis. Je demande a récupérer la garde de mes enfants, puisque je ne pars plus. Et pour la communication juste le nécessaire pour les enfants, en plus il n'a pas voulu d'un arrangement amiable.
Avez-vous des traces écrites de vos échanges? Une demande de médiation éventuellement?

La position précise du JAF au dernier jugement? L'autre parent était-il impliqué, avait-il déjà demandé une GA ou pas, qu'il saisisse le JAF vous a t-il surprise ou il vous avait prévenu? Pardon pour les questions c'est pour essayer de mieux saisir le contexte de révision. Si vous ne souhaitez pas répondre je respecte.
Nous échangeons par SMS, il n'y a pas de demande de médiation.
Au référé le juge a décidé de laisser la garde des enfants à leur père prétextant que je partais sur un coup de tête et que je ne pensais pas au bien être de mes enfants.
Le premier jugement mon ex avait demandé une garde alternée mais comme j'avais déménagée loin de lui elle ne lui a pas été accordée. Et je ne pensais pas qu'il pouvait récupérer la garde de mes enfants.
Bonjour,

Merci pour votre réponse. Je dirais que le premier jugement l'âge des enfants surtout pour le 2ème a du être un élément de la décision de refus GA aussi. Il n'est pas souhaitable de séparer les fratries non plus.

Chaque histoire est différente et unique, il faut essayer, dans l'intérêt des enfants, de raisonner en devoirs plutôt qu'en droits en tant que parents. Le JAF n'a pas valider vos motivations de départ c'est tout. C'était un départ en cours d'année?

Psychologiquement vous ne pensiez pas, le contre coup est beaucoup plus dur. Vous allez devoir attendre l'appel et faire au mieux pour les enfants (présence bienveillante, appels si cela est possible etc...) en vous organisant une nouvelle vie qui tient compte des derniers mois et qui respecte le cadre mis en place dans l'intérêt de vos enfants. Certaines évolutions dans le temps sont possibles en étant patient et mature il faut démontrer que vous avez appris de cette histoire. L'autre parent va devoir tenir compte aussi des derniers mois et de son devoir avec ce nouveau cadre et démontrer dans le temps qu'il respecte les droits de vos enfants.

Bien cordialement
bonsoir
il y a le gros risque que le JAF estime que vous revenez sur un nouveau coup de tête ...
le JAF va vouloir avoir l'assurance que vous restez bien dans la région avant d'envisager une garde alternée... et cela prendra des mois ....
Mais je suis restée pour mes enfants, ça veut bien dire qu'ils comptent pour moi Et que je veux m'occuper d'eux.
Messages postés
1139
Date d'inscription
lundi 24 décembre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
16 janvier 2022
333 > Mimoi
Non, ça seulement dire que vous voyez vos enfants comme des objets et que vous ne pensez qu'à votre intérêt.

Vous avez déménagé une première fois trop loin pour mettre en place une résidence alternée avec votre ex. Vous avez ensuite voulu déménagé à plus de 300 km du père de vos enfants en les prenant avec vous. Soit vous n'avez pas consulté d'avocat avant de prendre cette décision, soit vous en aviez un qui a très certainement du vous dire que vous partiriez sans vos enfants mais vous avez du pensé que comme vous êtes la mère, on ne vous retirerait pas la garde de vos enfants. Une fois que vous avez perdu, vous avez décidé de rester en mettant une résidence alternée, qui avait été refusée par un JAF parce que votre ex vivait trop loin, ce qui veut dire qu'elle est toujours aussi impossible aujourd'hui vu que votre ex vit à 20 km de l'école. Comme votre ex refuse votre demande, vous faîtes appel ce qui impliquera un nouveau déménagement en moins d'un an pour vos enfants.

Votre appel va prendre au minimum un an. Votre ex va certainement changer les enfants d'école dès la rentrée scolaire et puisqu'il a la résidence principale, il n'aura aucun de mal à le faire puisque les enfants suivront la carte scolaire. Aucun juge ne mettra en place une résidence alternée avec 20 km de distance. Je suis quasi sûre qu'aucun juge ne décidera de vous redonner la résidence principale des enfants vu votre instabilité.

Maintenant, si votre ex a obtenu la résidence principale du à votre déménagement, vous avez du obtenir un DVH de la totalité des petites vacances scolaires sauf Noël + la moitié des grandes. Le jugement, même si vous faites appel et que vous êtes resté s'applique donc, le karma étant ce qu'il est, vous allez voir ce que vous vouliez faire subir à votre ex.

Vous n'avez plus qu'à espérer que le juge de l'appel modifie votre DVH pour que vous puissiez prendre les enfants un WE sur deux.
>
Messages postés
1139
Date d'inscription
lundi 24 décembre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
16 janvier 2022

Je trouve ça injuste en plus c'est lui qui refuse que l'on s'arrange. Alors pour le bien des enfants il vaudrait mieux. Sa nouvelle compagne prend ma fille pour une poupée elle est tout le temps en train de lui attacher les cheveux, ma fille me dit qu'elle passe un temps fou à la coiffer. Je ne comprends pas comment on ne peut pas me redonner la garde, je suis présente et même mon ex n'a pas contredit le fait que je m'occupe bien d'eux.
Messages postés
1139
Date d'inscription
lundi 24 décembre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
16 janvier 2022
333 > Mimoi
C'est bien là le problème à la base: vous ne comprenez pas. Si vous compreniez, vous n'auriez jamais essayé de partir avec les enfants.

Si vous aviez posté ici avant vos démarches, les réponses auraient été unanimes: 99% de chances que votre ex obtienne la résidence principale, vous un DVH réduit, une pension alimentaire pour votre ex et les trajets à votre charge.

C'est comme ça aujourd'hui: le parent qui s'éloigne perd la garde si l'autre la demande.

Vous trouvez ça injuste mais par deux fois, vous avez éloigné les enfants de leur père. La deuxième fois, vous avez même voulu les éloigner de plus de 300 km. En quoi c'est juste pour votre ex ?

Je comprends que votre ex refuse tout arrangement. Il s'est fait avoir une fois quand vous êtes partis trop loin pour une résidence alternée et il a failli se faire avoir une deuxième fois. Il ne se fera pas avoir une troisième fois.

Vous avez joué. Vous avez perdu. Vous allez devoir vivre avec les conséquences et vos enfants avec.