Achat immo : crédit + succession

Signaler
Messages postés
1
Date d'inscription
vendredi 2 avril 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
2 avril 2021
-
Messages postés
29173
Date d'inscription
samedi 25 septembre 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
9 avril 2021
-
Bonjour
Avec mon compagnon (ni marié ni pacsé, nous attendons un enfant qui arrivera dans deux mois) nous avons fait une promesse d’achat pour acheter notre premier bien.
Je participe sous la forme d’un apport et lui apport+crédit. Nos parts seront notifiées sur l’acte notarié. Les banques me mentionnent quand même sur le crédit car j’apparaîtrai sur le compromis de vente alors que je je participerai pas aux mensualités de ce crédit.
Mes questions sont :
Qu’en est-il en cas d’impayés de Monsieur ? Je suppose que je serai solidaire et donc redevable ?
Que se passera-t-il si je veux acheter seule un second bien ? En supposant que notre taux d’endettement sera de 33%, cela veut-il dire que je pourrai faire un crédit équivalent à seulement la de la moitié de ce taux d’endettement ?
Autres questions concernant cette fois la succession en cas de décès. Comment pouvons-nous nous protéger en cas de décès de l’un ou l’autre car actuellement rien ne nous lie donc je suppose que ça revient à nos familles respectives, puis à notre enfant lorsqu’il sera né ? Que se passe-t-il dans ces cas de figure, si nous voulons par exemple vendre la maison au décès du conjoint ?
Je vous remercie et vous souhaite une bonne journée.

2 réponses

Bonjour.

Contrat d'emprunt immobilier, vous êtes :
- soit coemprunteur,
- soit caution.
Dans les 2 situations, en cas d'impayés de monsieur, vous deviendrez redevable des mensualités en retard.

Si vous achetiez un second bien, seule, le banquier étudiera votre situation personnelle. Votre engagement sur le 1er emprunt sera pris en compte s'il s'agit de la même banque.

Au décès du premier parent, le 1er bien acquis sera en indivision entre l'enfant héritier et le 2è parent indivisaire.
La vente se fait avec l'accord des 2 indivisaires (et autorisation du juge des tutelles si l'enfant est mineur).
Par testament, possibilité de prévoir un usufruit au profit du 2è parent.

Concernant un éventuel second bien, votre enfant en hériterait en totalité.
Messages postés
29173
Date d'inscription
samedi 25 septembre 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
9 avril 2021
7 478
bonsoir

pour compléter la réponse de Gitane: qu'entendez vous par vous protéger mutuellement en cas de décès ?

Il serait bon de choisir un notaire ( de préférence votre notaire , pas celui du vendeur ) qu'il vous explique les différentes options