Arrêt d'une formation qualifiante

Signaler
-
Messages postés
20523
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
3 mars 2021
-
Bonjour,
Je suis une formation qualifiante rémunérée par la région depuis le 21 décembre mais cette formation ne me convient pas ,elle m'épuise je traine les pied pour y aller, je sombre dans une dépression qui est en train de me détruire je ne sais pas comment faire pour l'arrêter je suis seule et en ass aidez moi svp .

1 réponse

Messages postés
20523
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
3 mars 2021
8 367
Lors de votre inscription à cette formation, vous avez signé un contrat (peut-être de façon informatique en cochant une case).
Bien évidemment, vous n'avez pas lu ce contrat, parce que si on devait lire ce dans quoi on s'engage, on ne s'en sortirait plus.

Dans ce contrat, vous trouverez normalement les conditions pour mettre fin à cette formation, je vous invite donc à retrouver ce contrat et à prendre le temps de le lire.

Mais attention, il est fort possible que vos aides (ASS, et même RSA), soient conditionnées à cette formation. Et qu'en mettant fin à cette formation, vous mettiez fin aux aides aussi.

L'autre solution généralement prévue est la force majeure qui vous empêche de suivre la formation. Mais ce qu'il faut bien comprendre, c'est le niveau nécessaire de cette force majeure.
En gros, il faut que vous n'ayez plus la possibilité physique de lire un livre dans votre maison. C'est donc un peu plus compliqué que juste "pas envie", ou (dans d'autres circonstances), plus les moyens de payer.

Pour moi, la meilleure solution consiste donc à trouver un emploi en CDI (par vous même), de façon à pouvoir cesser cette formation sans craintes des conséquences (je ne serais même pas surpris que le fait de trouver un CDI soit une des conditions prévue au contrat pour mettre fin à la formation).
Pas la meilleure période, mais dans certains secteur, il y a malgré tout plus de recrutement que l'idée générale le prétends (les gens en poste n'osent pas démissionner, et les gens au chômage ne se fatiguent pas à chercher).