Charges de fonctionnement et auto-entreprenariat [Résolu]

Signaler
-
 gitane2229 -
Bonjour,

Je suis auto-entrepreneur et j'ai plusieurs questions en suspend au sujet de ma déclaration de chiffre d'affaire.
En effet, avec les charges liées à mon activité, j'ai beaucoup de mal à rendre ma société rentable.
Si certaines et certains d'entre vous ont les réponses à mes questions, je serez très très reconnaissante de votre partage !

Je me posais donc les questions suivantes :

- puis-je soustraire à mon CA déclaré les frais liés à mon activité, tels que : achat de petit matériel (papier, encre...), achat de logiciel professionnel, essence (pour mes rdv clients) ?

- Je vais devoir racheter un ordinateur, qui est mon outil de travail principal : puis-je déduire son achat de mon CA mensuel ? Il y a-t-il un maximum déductible ? Puis-je déduire les immobilisations de mon matériel professionnel ?

- Je travaille de chez moi et suis propriétaire de mon logement. Puis-je soustraire à mon CA un « loyer » prenant en compte la pièce dans laquelle je travaille et stocke, en m'appuyant sur le prix au m2 de la location dans mon village ?

- Dans le cas où toutes ou partie de ces demandes son possibles, comment dois-je procéder ? Dois-je facturer un « forfait » à chaque client ? Quels seront les justificatifs nécessaires en cas de contrôle ?

Mille mercis et belle journée à tous !

Marion

4 réponses

Messages postés
12611
Date d'inscription
dimanche 19 janvier 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
16 janvier 2021
6 271
Bonjour,

Au vu de vos questions, il vous manque d'importantes notions en terme de gestion qui ont un impact sur la rentabilité de votre entreprise. Que vous ayez conscience des conséquences néfastes est un bon début. Maintenant, il faut progresser sur la source. N'hésitez pas à contacter la chambre de commerce afin de vous renseigner sur les formations ou l'accompagnement qu'ils peuvent vous proposer.

Vous confondez chiffre d'affaires et résultat.
Le chiffre d'affaire correspond à la somme de vos ventes.
Le résultat correspond à la différence entre le chiffre d'affaires et les charges.
Une charge ne fait donc jamais partie du chiffre d'affaires.

Une immobilisation appartient à un compte comptable de classe 2. Elle n'appartient par conséquent pas un compte de résultat (classe 6 ou 7). Il ne s'agit donc ni d'une charge, ni de chiffre d'affaires. L"acquisition d'une immobilisation n'a pas d'incidence sur le résultat, mais sur le bilan. Seul l'amortissement de l'immobilisation aura un impact sur le résultat.

Un loyer est une charge. Cela n'a pas d'impact sur le chiffre d'affaires. Par contre, sa mise en place aura un impact (à la hausse) sur votre déclaration de revenu.

Il faut que vous appreniez à fixer vos prix. Il faut tenir compte de toutes les charges. Savoir attribuer une charge à un client n'est pas compliqué. Par contre il faut également savoir répartir entre les clients les charges dites de structures que vous aurez à payer mais qui ne concerne pas un client en particulier. Ex. : votre assurance pro que vous ayez 12clients par an ou 365 client, vous paierez toujours le même montant d'assurance. C'est à vous de gérer pour répartir le montant des charges de structures entre tous vos clients.

CB

Bonjour,

Je vous avez fait une réponse qui s'est effacée. Merci d'avoir pris le temps de me répondre. Je vais me mettre en quête d'une forme sociale plus adaptée à mon activité et je me renseignerai auprès de la Chambre de commerce pour une formation, c'est une excellente idée.

Merci encore
Bonjour.

Depuis 2016, l'auto-entrepreunarait a disparu.
Remplacé par la micro entreprise.

Règles à appliquer

a) Base de calculs pour les versements des cotisations et taxes obligatoires : les encaissements-clients ;
Le micro entrepreneur doit faire les déclarations et paiements périodiquement suivant le choix coché lors de son inscription ;
Organisme collecteur SSI (sécurité sociale des i dépendants) ;

b) Il n'est pas possible de déduire la moindre charge (achats, frais généraux, investissements, etc...) ;
Donc déduction : 0€

c) Impôt sur le revenu
- Base de calcul : encaissements-clients diminués d'un % fiscal forfaitaire variable en fonction de l'activité exercée.
- Versement libératoire : lorsque le contribuable y a intérêt et qu'il remplit les conditions d'éligibilité, possibilité pour lui de l'exercer.

Quelle est votre activité ?
Bonjour,

Merci beaucoup pour votre réponse très claire.
Je suis en libéral, maquettisme PAO.

Je vais donc me mettre en quête d'une forme sociale plus appropriée à mon activité.
Je crois que je touche aux limites de l'auto-entreprise.

Merci pour votre aide qui m'a fait avancer.

Marion
Actuellement, de droit, et tant que vous êtes sous le plafond Micro, vous relevez de la micro-entreprise qui n'est autre qu'un régime fiscal.
Plafond micro en prestations de services : 72 600 HT
[Plafond franchise en base TVA..................: 34 400 HT (avec tolérance à 36 500€)]
Base de calcul de votre impôt sur le revenu : Chiffre d'affaires HT - frais forfaitaires fiscaux professionnels 34 % (sauf à avoir opté pour le prélèvement libératoire)
Cotisations et taxes obligatoires sur les encaissements-clients : 22.2%

Pour pouvoir déduire l'ensemble des frais professionnels, sous forme de charges ou d'amortissements, ça n'est possible qu'en relevant du régime fiscal réel simplifié ;
Possible dans les deux situations suivantes :
- soit sur option exercée par le professionnel
- soit du fait du dépassement du plafond de 72 600 HT
Bonjour,

Merci beaucoup gitane2229.

J'ai donc commencé à me renseigner sur le régime réél simplifié, je peux faire la demande de bascule de régime à l'administration fiscale d'ici le 1er février.
Cela suppose plus de contraintes en terme de gestion et des dépenses supplémentaires (bilan comptable et compte de résultat). Je vais donc faire mes calculs !

Merci à tous, je marque comme résolu.
Bonjour.

Voir auprès d'un Centre de Gestion Agréé par l'administration fiscale : Deux avantages : personnel comptable + abattement fiscal sur les bénéfices avec une taxation moindre en impôt sur le revenu.

A faire courant novembre ou décembre 2020, car sauf à me tromper, le changement s'opère en début d'année civile.

Cordialement
Dossier à la une