Mon futur époux veut reconnaître ma fille

Signaler
-
 127 -
Bonjour,
Voilà je vais me marier avec mon conjoint cet été.
Nous vivons ensemble depuis plus de 10 ans et avons en commun 4 enfants. J'ai eu une fille qui a aujourd'hui 14 ans. Elle n'a pas été reconnu par son géniteur ce dernier ne veut pas la rencontrer ni parler d'elle, ma fille le sait et le vit très bien elle a déjà un papa de coeur depuis ces 3ans eta 4 frères et soeur. Le papa de coeur, et elle et moi même souhaité ma reconnaître avant le mariage c'est sa fille il l'a élevé et l'élève encore et l'aime comme nos autres enfants. Le géniteur est au courant et ne s'y oppose pas. Bien sûr nous savons que la véritable démarche à suivre serait de faire une adoption mais nos finances nous bloquent. Mon conjoint sait dans quoi il s'engage en cas de séparation...
Mais normalement une fratterie porte le même nom de famille hors nos 4 enfants en commun ont le nom de mon conjoint et ma fille le mien comment va se passer l'état civil au niveau des noms de chacun. Ça ne gêne personne de changer de nom que ce soit ma fille les frères et soeurs mon conjoint et moi le jour du mariage.
Pouvez vous m'éclairer pour le nom de famille.

4 réponses

Bonjour,

Les reconnaissances de complaisances, sont illégales en France.
L'adoption reste la meilleure solution.
Messages postés
9308
Date d'inscription
dimanche 17 mars 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
20 septembre 2020
3 917
Sur la reconnaissance d'un enfant par un homme qui n'est pas le père biologique : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F10428

Sur l'autorité parentale : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F942

Sur le nom de famille : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F10506
Bonjour Milie,

Vous recopiez uniquement, ce qui vous intéresse.
Manque cette partie importante:

Une reconnaissance d’enfant ne doit pas être prise à la légère. En cas de contestation (par la mère ou toute autre personne de l’entourage), l’homme peut avoir à verser des dommages-intérêts envers l’enfant concerné. La procédure d’annulation de paternité est longue et très coûteuse.

Cette contestation peut facilement être appuyée par la preuve que l’homme n’est pas le père de l’enfant. La reconnaissance est alors annulée.

Bon à savoir : le versement de dommages et intérêts n’est pas applicable lorsqu’un homme reconnaît un enfant, sans savoir qu’il n’était pas de lui au moment de la démarche. Dans ce cas, on parle de reconnaissance de bonne foi.
Alors en effet je sais tout ça je ne reviendrais pas sur la décision cette je ne sais pas de quoi sera fait demain mais il est son père (de coeur) et si un jour la vie nous sépare je ne le priverait pas de sa fille au même titre que nos autres enfants et il pense comme cela aussi. Bref nous avons 5 enfants et allons nous marier nous savons où nous allons. Nos proches sont de bonnes personnes qui pensent comme nous c'est pour celà que nous voulons faire comme celà. Enfin bref comme dit dans mon post nousconons les conséquences nous renseignons depuis un moment. Les seules réponses qui nous manque c'est le nom de famille. L'état civil n'a pas su me répondre.
Vous faites un choix égoïste, juste pour un nom de famille.
De plus votre fille en ce mariant prendra probablement le nom de son époux.

Et rien n'empêchera votre fille a l'âge adulte de vous faire un procès, a vous et son faux père pour contestation de paternité.

L'adoption reste le meilleur choix aussi bien pour le nom, que pour avoir l'esprit tranquille au niveau juridique.
Messages postés
105
Date d'inscription
vendredi 24 avril 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
17 septembre 2020
28
Bonjour ,j'étais dans la même situation que vous nous avons du faire une demande au juge des affaires familiales pour que l'autorité parentale soit exercer en commun et qu'il reconnaisse ma fille qui a l'époque avait 10 ans ,ca fait longtemps je me rappelle plus de la procédure,renseigné vous auprès du tribunal pour les démarches à effectué .cdt
>
Messages postés
105
Date d'inscription
vendredi 24 avril 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
17 septembre 2020

La reconnaissance frauduleuse n’est pas en soi un délit, la Chambre Criminelle de la Cour de Cassation dans un arrêt du 8 mars 1988 l’a précisé. Mais l'adoption serait le mieux adapté mais voilà ça à un coup et c'est ça demande du temps.
J'abandonne faites votre soupe !
En établissant cette filiation et en le faisant éléver pendant 5 ans par un autre, vous privez votre enfant de pouvoir intenter jusqu’à ses 28 ans, une action en recherche de paternité contre son vrai père biologique.
Nous connaissons le géniteur pas besoin de faire de recherche de paternité je ne suis pas une marie couche toi là. Nous sommes en contact avec sa ''demi seour'' le géniteur ne veut pas du tout de ma fille et elle non plus elle n'a qu'un père celui qui l'a élevé.
Vous ne comprenez rien, pour pouvoir établir sa filiation, elle doit passer par une action en justice de la même manière que vous ne savez pas si son père et votre fille ne changeront pas d'avis plus tard et qu'elle voudra peut-être ou lui faire une reconnaissance. Vous devez lui laisser ce choix juridique.
Dossier à la une