Premier achat immobilier, conseil sur l apport

Signaler
-
 GC50 -
Bonjour à tous,

Ayant pour projet l'achat d'une maison (déjà trouvé), nous sommes à la recherche de conseils sur l'importance de l'apport pour le crédit.

Nous sommes en contact avec un courtier qui nous conseil de prendre un crédit à long terme (plus de 20 ans), en injectant 30% d'apport.

Ce dernier nous proposant de négocier un prêt modulable à taux fixe, et de négocier en priorité les IRA pour une éventuelle injection de capital plus tard, afin de garder une partie de nos placements.

Etant novice dans le domaine du crédit immobilier et un peu méfiant, notre souhait de base était d'injecter 60% d'apport et de prendre un crédit le plus court possible (15 ans ou moins) et d'avoir au passage un meilleur taux de crédit.

Je précise qu'avec 60% d'apport, nous conservons quand même un petit capital pour les coups durs.

Nous avons, il me semble, un dossier plutôt correct pour les banques, 2 CDI et pas d'autre crédit.

Une chose me semble étrange, le courtier nous assure que le taux d’intérêt du crédit ne sera pas très différent pour un crédit plus court, je pensais au contraire que ce serait le cas, mais je ne suis pas un professionnel du sujet.

Auriez-vous des conseils à me prodiguer à ce sujet ?

Merci, Cdt.

6 réponses

Messages postés
26592
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
21 septembre 2020
10 637
Bonjour,
N'avoir qu'un seul son de cloche vous pénalise.
Le courtier est rémunéré sur votre crédit, ses conseils ne sont pas forcément impartiaux....
Le mieux c'est de comparer plusieurs scénarios en intégrant vos objectifs et projets d'avenir.
Consultez plusieurs banques (différentes de celles contactées par le courtier) qui feront des offres diversifiées.

Je confirme que les IRA sont négociables et qu'il faut les négocier dès le départ, sinon c'est la mauvaise surprise assurée.

NB : envisagez tous les cas, revente, séparation, coup dur financier, etc etc.
Merci pour votre réponse,

Nous avons, pour établir notre capacité d'apport, déjà envisagez plusieurs scénario et avons un budget " travaux/ coup dur) conséquent , indépendant de notre budget "apport maximum".

Le seul avantage que nous pourrions avoir à garder une parti de l apport serait éventuellement les intérêt du placement.
Pour moi cette hypothèse n est pas rentable par rapport au coût du crédit supplémentaire.

Nous ferons d'autres démarches vers d'autres banques pour comparer les taux, assurance, IRO ex mais la même question se posera a chaque fois au sujet de l apport.
Messages postés
26592
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
21 septembre 2020
10 637
Dans une période de taux bas, vous avez intérêt à emprunter, mais vos placements ne rapportent pas grand chose et sont imposables... le calcul n'est pas que financier.
Bonjour.

Concernant vos placements financiers, il faudrait privilégier le côté garantie, les intérêts venant en seconde position.
Lorsqu'on connaît les montants dérisoires des fonds de garantie sur les comptes bancaires, les comptes de placements, les assurances-vie, de plus en plus de personnes s'interrogent et deviennent moins confiantes.
Au vu du contexte financier actuel, des turbulences probables à venir, les conseillers en gestion du patrimoine préconisent une désolidarisation des banques et des assurances. Vous informer sur tous ces risques.

Dans votre contrat de crédit immobilier, demander la clause transfert (gratuit). Clause très peu proposée par les banques. Cette clause vous permet de transférer votre emprunt sur un autre bien bien immobilier (ex : mutation géographique professionnelle avec vente suivi d'un rachat immobilier, etc).

Cdt
Messages postés
28409
Date d'inscription
samedi 25 septembre 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
17 septembre 2020
6 939
bonsoir

Le seul avantage que nous pourrions avoir à garder une parti de l apport serait éventuellement les intérêt du placement.
Pour moi cette hypothèse n est pas rentable par rapport au coût du crédit supplémentaire.



Votre courtier est de bon conseil; les taux de crédit sont tellement bas qu'il vaut mieux garder son argent placé ( m^me à 2 % ) et emprunter sans être au taux max d'endettement , et 20 ans reste une bonne durée , au delà c'est excessif

vous parlez du côut du crédit supplémentaire : en fait il sera inférieur au rendement de votre placement



autre point : en cas de décès de l'une des parties l'autre se retrouve avec un bien payé PLUS le capital non investi en apport

le crédit immobilier est le meilleur moyen de s'enrichir

Merci pour vos réponse,


Effectivement au vue du contexte actuel je trouve risqué de miser sur les banques/assurances.

Je pense prendre l option d'un apport important (50%) pour avoir un meilleur taux, nous resterons dans tous les cas à 50% de notre capacité d emprunt, et une liquidité encore conséquente.


Merci pour le professionnalisme de vos réponses, vos points de vue me sont très utile.
Dossier à la une