Garde enfants pension alimentaire

Signaler
-
Messages postés
135
Date d'inscription
lundi 10 août 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
29 août 2020
-
Bonjour, J’aimerai avoir des informations ma fille a 17 ans et demi , et elle vient quand elle a le temps jusqu’à quel âge peut t on forcer nos enfants à venir chez nous un week end sur deux , et jusqu’à quel âge doit on payer une pension alimentaire merci d’avance

2 réponses

Il y a un jugement ?
> Sabrina
Vous demandez jusqu'à quel âge...ce nest pas une question d'âge!! Si elle fait médecine vous paierez encore pendant au moins 10 ans!
> Lecture
Je sais très bien qu’elle fait pas médecine je voulais avoir des informations et là vous êtes désagréable , je bloque j’arrête je irai me renseigner à des vrai personne
> Sabrina
Cest un exemple rien de plus!!!
Maintenant si vous le prenez sur ce ton..
dem....toute seule
> Lecture
Je vais voir des personnes plus agréable
Messages postés
135
Date d'inscription
lundi 10 août 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
29 août 2020
17
La pension alimentaire est imposable au nom du parent qui rattache l'enfant à son foyer fiscal (le rattachement est possible si l'enfant est âgé de moins de 21 ans au 1er janvier de l'année imposable, ou s'il a moins de 25 ans et poursuit ses études, ou s'il est infirme) Et pour le faite qu’elle ne veut pas venir vous voire sa c’est elle qui décide elle an16ans passer mai j’ai un doute sur ce dernier argument je laisse mes collègues plus expérimenter répondre . Cordialement
> Lecture
C’est à dire que J’aurai du me réveiller plutôt
> Sabrina
Elle a 17 ans et demi!! Aucun juge ne la forcera maintenant à 6 mois de sa majorité!
> Lecture
Je suis là pour avoir des informations sur les droits pas pour que l’on me donne des cours , Vous critiquez au lieu de renseigner
> Sabrina
Je ne critique pas je dis que que vous dirait un juge!!
Messages postés
135
Date d'inscription
lundi 10 août 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
29 août 2020
17 > Lecture
Merci lecture de la rectification j’avais un gros doute.
Dossier à la une