CCmi qui commence mal.

Signaler
Messages postés
281
Date d'inscription
dimanche 29 juin 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
19 juillet 2020
-
 Ulpien1 -
Bonjour,

J'ai signé un CCMI avec une entreprise de construction, le permis à été accordé, les déclarations de travaux reçu ... jusqu'ici tout allait bien (mis à part quelques problèmes avec le propriétaire du terrain pour le permis d'aménager "> 3 mois d'attente en plus" puis pour refaire borner le terrain).

Puis commence le chantier.
Donc terrassement, coulé de la semelle, montage des soubassements.

Puis le maçon me contact un matin pour me dire que finalement, il serait préférable de monter un rang de parpaing en plus, car avec 2 rangs ont est en dessous du niveau de la route.

Il me demande donc autour de 2200 € en plus pour couvrir le rang de parpaing et l'enduit.
Tout ça sans le déclarer.

Je regarde mes plans, sur la vue en coupe "PCMI 3" la maison est bien entièrement hors du sol.

Je contact mon conducteur de travaux ( injoignable directement car il m'appelle en numéro masqué, obligé de prendre RDV pour qu'il m'appelle) et il m'explique que les vues en coupe que j'ai signé, ne sont que des propositions d’aménagement pas la réalité de ce qui va être construit (donc pas de terrassement comme je l'avais imaginer en plus).

Je n'ai pas beaucoup dormit cette nuit ^^.

Donc je demandais vos conseils et vos expérience sur cette situation.

- Le nouveau rang de parpaing en soubassement risque t'il de gêner la suite de la construction ?

- Le coût de construction est de 135 000 € (petite maison car petit budget), me demande pluis de 2000 € alors que les fondations (1ère étape n'est même pas terminé), c'est un peu limite non ?

- Les terrassiers ont peut-être creusé trop profond pour faire les fouilles ? ( le terrain est en pente aussi, je pense qu'il n'avait pas le choix).

Merci pour vos réponses.

4 réponses

Bonjour

Les plans ne sont pas des fantaisies accessoires; ils doivent être respectés et constituent un engagement contractuel et la correction d'une erreur d'appréciation ou de réalisation est à charge intégrale du CMI.
Bonjour
Vous parlez d'entreprise de construction: qu'entendez-vous exactement par-là? Une entreprise générale du bâtiment ou au contraire une société commerciale, baptisée constructeur et employant des sous-traitants "au rabais", ce qui explique souvent la "compétence réduite" de ces derniers - y compris du conducteur de travaux.
Messages postés
281
Date d'inscription
dimanche 29 juin 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
19 juillet 2020

Bonjour, excusez du temps de réponse.

Après un peu de panique, finalement le problème est partiellement résolu.

Pour le terrassement que je pensais inclut dans la construction, il ne l'est pas. Ce que j'ai pris pour du concret n'est qu'une vue d'implantation du bâtiment, avec proposition d’aménagement en pointillé.

Donc j'ai payé un surplus pour "adapté" la maison au terrain, car de base la maison aurais été trop basse par rapport au versant Nord du terrain.
Donc le maçon m'a proposé de rehaussé la dalle pour que mes seuils de porte soit plus haut.
Ce que j'ai accepté.

Et oui c'est bien une société commerciale qui emploie des sous-traitants, ici un artisan maçon ( qui travail soigneusement).

Le problème est dû, je pense, au dessinateurs qui de la société qui manquaient de données topographiques.
Bah... Puisque vous acceptez de payez en plus ce que le constructeur vous doit de droit, il n'a pas de raisons de s'en priver...
conclusion:ce" constructeur" s'en tire à bon compte puisque c'est le client qui prend en charge les conséquences de sa faute professionnelle.
Le sous-traitant, certainement mal payé (c'est plus que courant) améliore son salaire en empochant cette dépense indue. Finalement c'est vous qui y laissez des plumes- peu cependant- pendant que le patron de la société commerciale continue à" vendre du vent" en boutons de manchettes.....
Dossier à la une