Augmentation loyer : risques [Résolu]

Signaler
-
Messages postés
34982
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
9 juillet 2020
-
Bonjour,
Je voudrais savoir ce qui arrive lorsque à force de révisions annuelles le montant du loyer devient supérieur à 1/3 des revenus du locataire. J'ai atteint cette année ma limite et à partir de l'année prochaine ça va commencer à dépasser... est ce que je risque l expulsion tant que j'arrive à payer ?
Sinon j'ai un souci de cheminee (insert) plus exactement de conduit pour résumer ce n'est pas étanche ça refoule et lorsque je je fais pas de feu ça sent la suie tout est noirci on trouve de la suie par terre c'est un cauchemar et ça ne peut plus durer. Si j'arrive à convaincre le propriétaire de faire le nécessaire y a til un risque d augmentation du loyer en cours de bail sans la limite de l irl ce qui viendra encore aggraver le problème du montant ? Pour cette raison j'ai déjà du renoncer au double vitrage alors que l'endroit est une passoire énergétique et que le bruit en ete est infernal du a une terrasse jusqu'à 2h du matin d'avril à septembre... a priori ce ne serait que mise aux normes et non augmentation de la valeur du bien mais je me méfie...
Quelqu un peut il me dire ?
Merci

1 réponse

Messages postés
34982
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
9 juillet 2020
8 473
bonjour,

"est ce que je risque l expulsion tant que j'arrive à payer ? "
Tant que vous arrivez à payer vos loyers et charges en temps et en heure, tout ira bien pour vous, votre bailleur ne pourra vous expulser.

"Conduit non étanche" : je suppose que vous êtes dans cette location depuis assez longtemps, ce qui m'autorise à dire que ce conduit est âgé... s'il est en place depuis au moins votre entrée dans les lieux. Si oui, il est vétuste" et doit être remplacé par votre bailleur ---> Art 1719 & suivants du Code civil :
« Le bailleur est débiteur d'une obligation d'entretien des lieux loués » hors réparations locatives, définies par le décret n°87-712 du 26 août 1987 pris en application de l'article 7 de la loi n° 86-1290 du 23 décembre 1986.
Et bien sûr, sans augmentation de loyer, en dehors de la révision annuelle prévue à la signature du contrat de location.


"Double vitrage" : un bailleur n'a aucune obligation d'en mettre, c'est pourquoi il a dû vous dire "si j'en mets, je vous augmenterai le loyer".

cdt.
Messages postés
34982
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
9 juillet 2020
8 473 > Argyre
avec plaisir !
Dossier à la une