"Réserver un logement" légalement... [Résolu]

Signaler
-
 Alyssa -
Bonjour, je suis étudiante en outre mer destiné à poursuivre mes études sur Rennes à la rentrée prochaine. Nous avons commencé à chercher des appartements et beaucoup d'entre eux sont disponibles de suite (Mai). Notre crainte est que notre dossier soit systématiquement rejeté puisque ne nous pourrons pas investir les lieux avant Aout, et que donc les propriétaires se retrouvaient avec un logement vide pendant pratiquement 3 mois (Mai, Juin, Juillet sans versement de loyer).
Ma question est donc est il possible de leur proposer, légalement, une compensation financière pour ces 3 mois afin que nous ayons une chance de trouver un bon logement, plutôt que de se retrouver avec les logements restant en Aout...

4 réponses

Messages postés
23117
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
2 juin 2020
8 969
Bonjour,
C'est possible : il suffit de signer le bail à effet immédiat et de payer le loyer dès le mois de Mai.
Tout autre arrangement est illégal.
Messages postés
33995
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
3 juin 2020
8 119
bonjour,

"est il possible de leur proposer, légalement, une compensation financière pour ces 3 mois "
Non.
Une réservation de location de résidence principale est illégale. C'est seulement autorisé dans le cade d'une location saisonnière (= pour résidence NON principale).

Un loyer est dû soit à partir de la signature du contrat de location, soit à partir d'une date d'effet mentionnée sur le contrat par le bailleur avant signature.

Vous pouvez donc tenter de négocier une << date d'effet >> : ça vous ferait toujours gagner quelques jours de loyer, mais un bailleur n'a aucune obligation d'accepter une négociation quelconque.

Si vous trouvez un bailleur qui accepte de mentionner sur votre contrat de location une date d'effet, vous aurez toutefois à verser le DG (Dépôt de garantie) à la signature du contrat (chèque encaissable de suite... comme tout chèque remis à son destinataire), et le 1° loyer sera à verser le jour de cette date d'effet, que vous ayez pris possession du logement ou non.

cdt.
« Si vous avez un rêve, luttez pour lui, quel qu’il soit. Ne permettez à personne de vous trahir, aussi fort les autres puissent-ils vous aimer ou vouloir le meilleur pour vous. »
– Pilar Jericó –
Merci pour votre réponse, je ne suis pas sure d'avoir compris cette phrase : "Si vous trouvez un bailleur qui accepte de mentionner sur votre contrat de location une date d'effet, vous aurez toutefois à verser le DG (Dépôt de garantie) à la signature du contrat (chèque encaissable de suite... comme tout chèque remis à son destinataire), et le 1° loyer sera à verser le jour de cette date d'effet, que vous ayez pris possession du logement ou non" Cela veut-il dire que si j'arrive à mettre sur le bail une date d'effet disons pour le 15 Mai je pourrais payer un loyer à partir du 15 Mai même si je rentre dans le logement en Aout ?
Messages postés
33995
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
3 juin 2020
8 119
Oui, c'est ce que ça veut dire.
En principe, la date d'effet correspond à l'entrée dans les lieux, avec EDLE & remise des clés contre le versement du 1° loyer+charges.
Donc, dans votre cas particulier, loyer et charges seraient dus quand même à la date d'effet, date qu'un bailleur accepterait de faire figurer au contrat et vous feriez l'EDLE contradictoire + remise des clés plus tard : le tout à préciser sur le contrat.

Je rajoute que, dès que le contrat de location est signé des parties, le bailleur s'est engagé à vous louer et que vous êtes engagée à prendre en location ce logement
Si vous changez d'avis, vous devriez donner votre congé en respectant le préavis adéquat, et idem pour le bailleur, chacun devant respecter la loi applicable à son statut.

cdt.
Super ! Merci beaucoup pour ces explications très claires.
Dossier à la une