Vol à l'etalage

Signaler
-
Andy31200
Messages postés
89574
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
7 avril 2020
-
Bonjour,
J'ai pour la première fois de ma vie volée à l'étalage dans la même après-midi pour 800e. J'ai volé pour volé comme une pulsion, attrapée je reconnais les faits, police appelée, garde à vue une nuit, effrayant. Étant en invalidité à 80% pour une maladie psychique j'ai vu un médecin, j'ai vu un avocat présent lors de ma déposition. J'ai reconnu les faits, je n'ai pas d'explication à mon geste si ce n'est ce matin là une nouvelle qui m'a émotionnellement blessée, ramenée ma souffrance actuelle, après la peine j'ai ressenti une haine, une colère, je suis sortie j'ai volée sans but. Au commissariat je n'ai pas nié, j'ai été totalement coopérative, grosse redescente après cette folie incompréhensible pour moi.
Après cette nuit en cellule, les photos, prise d'empreinte on m'a laissée partir en m'expliquant que je le procureur avait choisi de simplement établir une convocation dans 2 mois devant une déléguée du procureur. Je suis terrorisée, terrorisée que mes 3 fils qui vivent encore avec moi lapprennent si je vais en prison.
J'ai également peur d'une amende financière car je n'ai que ma pension d'invalidité de 849 e.
Je suis totalement isolée, j'ai uniquement mes fils sont j'ai la charge, j'ai très peur. Je pense au suicide si ils devaient le savoir en raison d'une peine de prison.
Merci de m aider par vos réponses, mes angoisses et mon mal être sont démultipliée, j'ai tellement honte que ne n'ai pas osée en parler à ma psychiatre.
J'ajouterai juste que contrairement à ce que cet acte peut donner à penser je souffre de phobie sociale et sort que rarement de mon appartement.

7 réponses

Messages postés
89574
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
7 avril 2020
625
Bonjour Mina,
" j'ai tellement honte que ne n'ai pas osée en parler à ma psychiatre."
Vous n'avez pas à avoir honte car cette kleptomanie est une expression de plus de votre souffrance psychique et il faut toujours tout dire à son psychothérapeute, n'oubliez pas qu'ils sont dans une neutralité bienveillante et ne portent pas de jugements sur leurs patients
Merci c'est si humain de m'écrire, de me lire.
Ma psychiatre me suit depuis 10 ans, j'ai beaucoup de respect et d'affect pour elle.
Étant très isolée, c'est un repère pour moi, j'ai confiance en elle et en mes enfants, c'est tout, donc si je lui dis toujours tout la c'est pour moi trop honteux car voler des produits de beauté (que je ne mettrai pas d'ailleurs ) c'est grave. Voler pour manger est moins honteux de par la pauvreté.
Je suis reconnaissante que vous me parliez.
J'espère que vous me répondrez à nouveau et sans ménagement.
Andy31200
Messages postés
89574
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
7 avril 2020
625 > Mina
Je ne connaissais pas vos troubles de l'humeur donc il ne s'agit que de kleptomanie isolée et passagère qui équivaut à un mini épisode maniaque réactionnel à cette nouvelle qui vous à blessé le matin, vous n'êtes donc pas kleptomane.
Mais surtout et là je ne vais pas vous ménager, suivez scrupuleusement votre traitement car tout arrêt peut provoquer un effet rebond avec recrudescence des symptômes.
Andy je voulais ajouter que je ne suis d'ailleurs pas kleptomane, au moins se serait "excusable".

bonjour
vous n'allez pas aller en prison pour ce vol ;les prisons sont pleines et il faut faire des choses bien plus graves pour y aller..
vous allez avoir un rappel à la loi par un procureur c'est à dire une remontrance une "engueulade "si je puis me permettre et puis c'est tout..peut être une amende suivant vos revenus
après ne parlez pas de kleptomanie si c'est la première fois que vous volez ... il faut voler souvent et de façon irréfléchi pour être taxé de kleptomane
et qu'avez vous volé pour 800 euros?
Tout d'abord merci de me répondre, je me sens moins seule. J'ai volé plusieurs parfum et maquillage, pourtant je n'en mets pas. L'nspectrice m'a demandée si j'étais cleptomane, j'ai répondu non, car c'est la vérité. Le médecin que j'ai vu au poste la nuit m'a permis de parler de ma pathologie, les downs et les up. Depuis 4 semaines J avais arrêté de prendre tout mon traitement, traitement lourd pour réguler l'humeur etc..., parfois on souffre tellement de ce mal être malgré les traitements que l'on stoppe tout de manière radicale et le danger c'est des actes inconsidérés qui mettent bien souvent en danger, cela peut etre une conduite sexuelle totalement débridée et risquée, choisir de tout quitter pour ce qui va nous paraître merveilleux. Excusez-moi de parler de cela, je me sens mal, repliée. J'assume mon acte et bien sûr j'ai du coup repris mon traitement le jour même.
Je vous dirai qu'aller en.prison serai presque un soulagement si je n'avais pas mes enfants.
Ils n'ont que moi et font leurs études (20, !9 et 15 ans). Je ne fume ni ne boit, j'ai toujours voulu montrer l'exemple sur les valeurs de la vie, ET ME VOILÀ UNE CRIMINELLE.
J'ai toujours été transparente avec mes fils, ma bipolarité n'est pas tabou, je m'excuse auprès d'eux sur ma fragilité et les mauvais choix que j'ai pu faire dans ma vie, mais là je ne peux pas leur dire, j'ai honte et peur que du coup ils se disent " et pourquoi nous on volerai pas ..).
Les revenus sont très faibles et mes dépendent de moi, j'ai très peur d'une énorme amende, comment je GERERAI, et comment je le cacherai à mes enfants ?
Je n'ai jamais eu de contravention alors là pour moi c'est très grave. D'ailleurs c'est GRAVE dans l'acte en lui-même.
Merci de m'aider à appréhender ce qui m'attend le 28 avril.
Merci
Messages postés
89574
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
7 avril 2020
625
Certainement que votre infirmière à tout à fait raison, vous avez fais une bêtise, une expérience ?
Tant pis, c'est fait et inutile de culpabiliser, cela ne changera rien et c'est une souffrance de plus dont vous n'avez pas besoin

l'amende sera en fonction de vos revenus....
Croyez-vous que l'amende peut revenir au montant des articles volés (rendus évidemment) ?.
Êtes-vous choquée de mon acte ?
Oui c'est très juste ce que vous dites, et le pire c'est qu'après coup c'est la grosse dépression.
Merci de votre gentillesse et de vos conseils.
J'ai peur de l'émotivité et mon angoisse pour cette convocation. J'irai bien sûr, mais je suis apeurée et si coupable.
Avez-vous des conseils s'il vous plaît?
Merci
Messages postés
89574
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
7 avril 2020
625
Mais de rien et peut être demander à votre psychiatre un anxiolytique à prendre ponctuellement avant la convocation
Andy,
J'ai déjà un traitement lourd, mais oui je prenderai un anxiolitique avant.
Je tenais à vous dire que grâce à vos messages j'ai réussi à dire la vérité à l'infirmière psy qui vient me voir chaque semaine (donc aujourd'hui ), je lui ai demandé de ne pas en parlez pour l'instant à ma psychiatre.
Vous voyez le fait que vous preniez le temps de m'écrire vos réponses, cela m'a soutenue pour agir.
Je n'avais jamais participé à un forum, c'est la première fois.
MERCI DE TOUT MON COEUR
Messages postés
89574
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
7 avril 2020
625
Mais de rien et repassez donner de vos nouvelles ou si autre question.
Par contre en ce qui concerne tout ce qui est psy, il sera préférable de venir ici :
https://sante-medecine.journaldesfemmes.fr/forum/psychologie-20
Qui est un forum de santé/médecine plus adapté qu'ici où je suis également modérateur.

J'appelle un chat un chat *
     *en Français dans le texte
Ah oui c'est une bonne idée.
Merci encore
djivi38
Messages postés
32907
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
7 avril 2020
7 642 > Mina
bonjour,

et, en tant qu'ancienne infirmière, je me permets de vous dire :
  • de ne PAS arrêter d'un coup vos traitements en cours
  • de ne PAS arrêter vos traitements en cours par vous-même
  • de ne PAS prendre un autre médicament de votre propre chef : vous ne connaissez pas les inter actions entre tous vos médicaments.


--> Consultez AUSSI quand le besoin s'en fait sentir et n'hésitez pas à confier vos problèmes à vos médecins/psy : ils sont là pour être à votre écoute, vous aider et sont tenus au secret professionnel,
--> ET suivez à la lettre la prescription lentement dégressive prescrit par eux du moment qu'ils auraient estimé utile pour votre santé de diminuer certains dosages...OU de les augmenter.

Bon courage.
cdt.
> djivi38
Messages postés
32907
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
7 avril 2020

Juste une précision Djivi, mon traitement est plus lourd qu'il y a 3 ans, si j'arrête en cachette de ma psy c'est qu'elle ne veut pas que j'arrête.
J'ai confiance en elle, c'est juste que comme nous bipolaires n'avons pas de symptômes physiques et bien parfois on se dit " mais non je suis pas malade"
Andy31200
Messages postés
89574
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
7 avril 2020
625 > Mina
C'est un grand classique :
"je vais bien donc je n'ai pas besoin de médicaments "
Alors qu'il faut penser :
"Je vais bien parce que je prends des médicaments "
Et comme dit plus haut il y a risque d'effet rebond avec risque certain de réaparition des symptômes parfois pire qu'avant.
Prudence donc et encore une fois suivez scrupuleusement la prscription
> Andy31200
Messages postés
89574
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
7 avril 2020

Pensez-vous que cette sorte d'exaltation à voler peut être liée à l'arrêt du traitement. Sachant que je ne vole jamais.
L'infirmière me dit que c'est lié mais j'avoue ne pas me comprendre, la culpabilité est trop forte pour me permettre d'analyser.
Désolée je fais une fixette, j'essai de ne rien montrer à mes fils de mon désarroi ou angoisse.
Dossier à la une