Déjeuner imposé avec les collègues (à titre quotiden)

Signaler
Messages postés
1
Date d'inscription
samedi 14 septembre 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
5 mars 2020
-
 Geo -
Bonjour,
Je suis en mission d'intérim (6 mois passés sur 9).
Mon contrat de travail prévoit une pause déjeuner de 1h sur 7h30 de travail par jour.
Je m'entends bien avec tous mes collègues sauf avec une personne que je trouve très vulgaire. Si j'avais cette personne avec moi à la fête des voisins par exemple, il est certain que je l'aurais déjà insultée. Mais, étant intérimaire, je ne dis rien et la laisse parler.
Nous disposons d'un self et j'y vais tous les jours, parfois seul, parfois avec mes collègues.
J'aime bien y aller seul car je mange assez vite (en 15 minutes) et cela me permet de mieux me déconnecter du travail, de mieux respirer.
Mes collègues peuvent prendre 45 minutes pour finir leur assiette.
Mon responsable direct (N+1) m'a dit aujourd'hui qu'il voulait que je déjeune tous les jours avec mes collègues et non seul, qu'il trouvait cela "con".
Bien sûr je trouve ça débile mais ai provisoirement accepté en attendant d'en savoir plus au niveau de mes droits.
Je ne sais pas exactement s'il a le droit de faire cela.
Si oui, le temps passé à déjeuner avec mes collègues, temps que j'aurais passé tout seul sans sa demande, peut-il être considéré comme du temps de travail effectif?
Que puis-je répondre, si vraiment cela m'ennuie?
Merci pour vos réponses.

5 réponses

Messages postés
32767
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
30 mars 2020
7 575
bonjour,

.../... de plus, si la pause est prévue de 1 h et que vous ne la faites que de 1/4 h, s'il vous arrivait un "pépin" sur votre lieu de travail, par fatigue, inattention, etc., pas sûr que ça soit reconnu en AT... puisqu'une pause en mi-journée est faite pour se reposer afin d'être en meilleure forme pour la fin de la journée.

"le temps passé à déjeuner avec mes collègues, temps que j'aurais passé tout seul sans sa demande, peut-il être considéré comme du temps de travail effectif? "
Bien sûr que non ! 1h de pause c'est 1h de pause ! Vous la passez à manger, à lire, à dormir, ... etc., mais elle ne sera jamais comptée comme heure de "travail effectif".

cdt.
Messages postés
10510
Date d'inscription
vendredi 12 avril 2013
Statut
Contributeur
Dernière intervention
30 mars 2020
4 857
Bonjour

"J'aime bien y aller seul car je mange assez vite (en 15 minutes) et cela me permet de mieux me déconnecter du travail, de mieux respirer."

Il n'a pas dit qu'il ne prend que 15 minutes de pause mais 15 minutes pour manger et que justement après il profite de son temps libre.
Exactement Ysabe_I , merci. Tout seul je mange en 15 mn et après j'appelle ma femme ou je fais internet. Avec eux ça dure 40 mn et je suis obligé de parler à des gens (en CDI) que je ne trouve pas intéressants. Je ne suis pas libre de vaquer à mes occupations personnelles et au regard de la loi, il s'agit donc de temps effectif de travail.
Pas obligé, mais bon ça veut dire (aux yeux des autres) que tu n'es pas sociable, pas esprit d'équipe... il y a peu être une différence d'âge.
1 h de pause, manger en 30 mn, discuter un peu, prétexter un coup de fil, aller aux toilettes....pour raccourcir le temps passé avec eux.

Bonjour,

Vous êtes libre de déjeuner avec qui vous voulez ou seul si ça vous chante.
L'inconvénient est que cela vous met à l'écart de la collectivité de travail et que, dans certains contextes, cela peut être mal perçu.
Pour demander la requalification de la pause repas en temps de travail effectif, c'est intéressant... vous pouvez essayer de faire la demande mais je crains que ça n'arrange pas votre processus d'intégration !
Merci pour votre réponse. Apparemment mon chef va grincer des dents si je vais pas manger avec les autres... c'est puéril et montre qu'il est plus préoccupé par les apparences que par l'avancée du travail. Inutile de trop chercher à m'intégrer, ma mission se termine dans 3 mois. Les précédents intérimaires ont été vite oubliés...

bonjour,

ma réponse sur la prise en compte dans le travail effectif était bien entendu à prendre au second degré...
par contre, pour la prise en charge d'un éventuel accident du travail, cela ne pose pas de problème à mon sens : seul un manquement grave à des consignes de sécurité peut engager la responsabilité du salarié dans un accident du travail. Le fait de prendre 15 minutes de pause au lieu de 20 minutes ne remettra pas en cause la présomption d'imputabilité. Par ailleurs, l'employeur n'est exonéré de sa responsabilité que s'il est démontré que le manquement du salarié est la cause exclusive du dommage.
Cela veut dire que si notre ami a un accident, il faudra démontrer que cet accident n'aurait pas eu lieu s'il avait pris 5 minutes de plus...cela paraît assez hautement improbable.
Bonsoir, je ne vois pour ma part pas de second degré. Si je suis obligé, sur une fréquence quotidienne, de perdre une demie heure avec eux, cela relève du temps effectif de travail. J'ai l'habitude d'appeler ma famille pendant cette pause ou de lire les nouvelles. Je ne pourrais plus le faire. Je suis donc privé de la possibilité de vaquer à mes occupations personnelles, comme dit l'article de loi qui définit le temps de pause. Il n'y a donc plus pause mais travail.
Dossier à la une