Gros problème avec la CAF... [Résolu]

Signaler
-
Messages postés
1007
Date d'inscription
mardi 25 août 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
24 novembre 2020
-
Bonjour,
d'abord je tiens à dire que je ne suis peut être pas au bon endroit mais tout de même, par rapport à mon problème...c'est assez long à expliquer mais n'étant plus très rassuré, et un peu perdu je dois dire sans parler du reste...j'ai vraiment besoin de réponses sérieuses, tout ça me dépasse un peu. Voilà que mon RSA est maintenant divisé par deux, sous prétexte que je ne me suis pas manifesté au près de mon assistante sociale que j'ai eu plusieurs fois au téléphone.

Alors je m'explique, j'ai 26 ans, j'ai travaillé pendant 2 ans, en tant qu'hôte de caisse (2012/2014), sous la pression d'une patronne tyrannique qui m'a totalement traumatisé, j'ai décidé de quitter mon emploi, je n'étais pas bien du tout, et ça a surtout déclenché chez moi une pathologie sévère, pour faire simple je ne peux plus m'entretenir avec qui que ce soit, l'exercice de l'entretien me terrifie, pour aller à la banque, c'est tout un cirque, je me drogue aux médicaments, malgré ça, je suis obligé de tenir ma tête parce qu'elle tremble horriblement, je transpire, j'ai peur, je panique, j'ai du mal à respirer...c'est de pire en pire. Depuis que je ne travaille plus, je suis retourné chez mes parents. J'ai décidé de m'inscrire pour toucher le RSA il y a exactement 1 an, à peu de choses près, très rapidement j'ai reçu des courriers de convocation pour analyser ma situation et faire un bilan diagnostic, je ne sais plus vraiment. Mon père y est allé à ma place...et l'assistante sociale n'a pas fait de difficulté et m'a proposé de faire tout cela par téléphone la semaine d'après, ça s'est effectivement très bien déroulé avec courriers signés par Internet. Seulement après ça, j'ai été déplacé, dans un autre service avec une autre assistante qui elle ne veut rien savoir. Ça fait 5 mois que je suis menacé, je dois remplir un contrat d'élaboration, j'ai expliqué, j'ai insisté sur le fait que je ne veux plus m'entretenir avec quelqu'un, même chez moi pour répondre à des questions...je ne peux plus faire ça. Alors sans même chercher à comprendre mon problème, les échanges téléphoniques été réduits à des "Si on ne se voit pas, plus de RSA", je ne caricature pas, j'ai été l'objet d'un chantage assez sévère, et un peu désagréable au passage. Je ne vous raconte pas la période de stress, Noël gâché, mal de tête, médication doublée (parce que même pour aller voir mon médecin, c'est difficile). Alors j'ai fait un courrier en recommandé à la Caf, expliquant plus longuement ce problème...en profondeur, j'ai reçu une réponse assez "bateau" mais tout de même, disant qu'une équipe avait été réunie et qu'en définitif, mon RSA était maintenu sur un délai de 2 mois, à condition de recontacter cette assistante... donc j'ai pas très bien compris, c'était juste un gain de temps pour moi ? Mais pour eux ? C'est d'abord mon père qui lui a téléphoné à nouveau (un peu marre de parler dans le vent), l'assistante lui a proposé d'aller vers l'AAH en disant qu'il n'y avait aucune difficulté dans la démarche, juste un remplir un dossier et c'est terminé. Je recontacte à mon tour l'assistante...en lui précisant mon courrier posté, elle m'a dit que ça n'avait pas beaucoup d'intérêt en gros et qu'on n'en revenait, comme je le craignais, au point de départ, c'est à dire RDV ou plus de RSA. Mais ce qui m'a plus le plus choqué je dois dire, c'est sa malhonnêteté quand j'ai commencé à évoquer L'AAh, elle m'a dit à moi, en insistant de manière un peu bizarre "vous savez, c'est très long, en plus vous allez devoir rencontrer des médecins, avec vos problèmes, ça risque d'être difficile pour vous". Ça m'a beaucoup contrarié je dois dire, tout ça me donne l'impression d'être baladé, qu'on profite beaucoup de ma fragilité pour tamponner un dossier.

J'ai donc refusé une énième fois ce RDV mais en lui disant que je lui téléphonerai plus tard (je ne savais plus quoi lui dire pour être franc). 3 jours après elle me téléphone, avec un message sur ma boîte vocale m'informant que mon RSA serait divisé par deux le mois prochain, c'est à dire ce mois, Février 2020.

J'ai décidé d'arrêter avec cette assistante, quel intérêt ? J'ai attendu un courrier officiel de cette décision, que j'ai reçu 2 semaines après, avec possibilité de contester, ce que j'ai fait immédiatement, je suis très sérieux, c'est pour ça que je regrette leur refus de ne pas pouvoir faire tout ça par téléphone ou par Mail, comme je l'avais fait avec la précédente assistante, dans un autre service, parce que je ne suis pas du genre laxiste. Au contraire, tout ça m'inquiète tous les jours depuis 5 mois maintenant.

J'ai donc contesté une première fois à la CAF cette décision, avec un nouveau courrier fourni d'un certificat médical. Je suis allé voir mon médecin pour lui dire que je n'en peux plus, je ne dors plus, j'ai pas d'argent, on me retire le RSA...et que j'avais besoin d'un appui pour insister encore plus sur mon souci de santé. J'ai posté ce courrier le 10 Février, j'ai reçu une réponse la semaine dernière...encore un courrier bateau pour notifier que je ne me suis toujours pas présenté et que je n'avais plus que 2 mois avant la radiation. Ce qui me semble étrange, c'est que ce courrier date du 7 Février (avec enveloppe tamponnée le 19), alors que mon courrier a été posté le 10 Février...encore une incohérence dans toute cette histoire ou un acte volontaire de leur part pour me dégager gentiment du RSA. Dans cette seconde lettre, en plus de mon état de santé détaillé, j'ai expliqué que je comptais faire une demande de AAH...mais c'est parfois très long, alors je leur ai demandé de bien vouloir rétablir à hauteur de 100% mon RSA (492 euros), pendant cette période de changement, en attendant.

Là pour le mois de Mars, je n'ai plus qu'un peu plus de 200 euros et après ?
C'est le et après qui m'inquiète terriblement.

Sont-ils dans leur droit, il n'y a rien qui prévoit quoi que ce soit en fonction de mon problème ? Merci beaucoup d'avance de m'avoir lu, j'ai besoin d'en savoir plus, je dois dire que je n'en peux plus. Merci d'avance.

5 réponses

Bonjour, merci beaucoup d'avoir répondu.
Au moins ça a le mérite d'être clair...
Je vais de toute façon faire une demande de AAH, mais c'est ce long délai qui m'inquiète énormément (de 4 mois à 1 an), sachant que je n'ai jamais de chance, ce sera certainement le délai maximal. Sachant aussi que je risque d'être à zéro pendant un long moment.

Il y a quand même quelques zones d'ombre dans mon cas que je ne comprends pas...j'ai d'abord eu l'autorisation par rapport à mon problème de santé de faire ça par Internet pour le bilan diagnostic et ensuite, une autre assistante a demandé l'autorisation de poursuivre comme cela (pour le contrat), refus définitif. Et surtout, le fait de m'avoir conseillé d'aller vers l'AAH, pour 2 jours après revenir là-dessus, prendre des pincettes en me disant que ça risque d'être très difficile à supporter pour moi qui suis fragile...j'ai trouvé cette réfléxion vraiment bizarre et ça me laisse la sérieuse idée qu'ils sont en train d'arranger la situation de leur côté, c'est à dire de m'exclure du service, parce qu'ils savent que je suis de toute façon très fragile et que je ne risque pas d'aller très loin dans la contestation.

Enfin bref, si je suis donc victime de mes problèmes et qu'en attendant l'AAH (si elle est acceptée), je n'ai donc le droit à rien, je vais faire avec, c'est très cruel et je me sens vraiment mal, n'étant pas dans une situation de non droit ou autre...je trouve la méthode qui consiste à me sortir du RSA si tôt, vraiment décevante.

Je vais quand même poursuivre la contestation jusqu'au président du conseil départemental.
Mon deuxième courrier en recommandé à été pour l'instant ignoré de manière vraiment injuste, c'est vraiment pas honnête de leur part de répondre avec un courrier déjà préparé qui date du 7 Février, sachant que j'ai posté ça le 10 (et pas très professionnel non plus).

Je suis quelqu'un de sérieux, si je n'avais pas ce problème, j'irai là-bas pour signer ça sans problème, d'autant qu'elle me propose aussi de venir chez moi, en réalité c'est en entretien d'une heure au moins...je risque de ne rien saisir du rendez-vous, et de faire une attaque panique au bout de 5 minutes...tout ça en restant debout sans la regarder dans les yeux. Je ne gère plus du tout les entretiens.

Merci encore, merci bien Eugene. Bonne journée à tous.
Messages postés
1007
Date d'inscription
mardi 25 août 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
24 novembre 2020
217
Bonsoir si votre assistante sociale se donne la peine de venir chez vous justement afin d’ éviter que cela vous évite un déplacement ne refusait pas ! Cela vous permettra de signer pour avoir votre RSA, tout en attendant de faire votre demande à la MDPH vous ne pouvait pas vivre sans ressources quand même. Ne baisser pas les bras .Cordialement
Messages postés
2365
Date d'inscription
vendredi 3 août 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
23 novembre 2020
808
Bonjour pas besoin de chercher bien loin, vous refuqez de signer le contrat d engagement ils coupent le rsa c est normal malade ou pas le rsa est soumis ala signature du contrat
Messages postés
1007
Date d'inscription
mardi 25 août 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
24 novembre 2020
217
Bonjour oui vous pouvez faire une aah Auprès de votre MDPH de chez vous. À savoir que si vous faites une demande pour cette allocation il faudra demander un dossier et remplir un certificat médical par votre médecin, il faudra y joindre tous vos compte rendu sur votre maladie.À savoir aussi que les attentes sont très longues pour étudier votre dossier ils peuvent aller jusqu’à six mois voire un an voir quatre mois avec un peu de chance. Et concernant votre RSA il faut bien évidemment faire une signature comme le dit le précédent message .Cordialement
bonjour
et votre médecin qu'en dit il ? effectivement pour avoir le RAS il faut respecter certaines règles comme aller aux rendez vous demandés.
le fait que votre état de santé ne vous le permette pas n'est pas du fait de la CAF ou de l’assistante sociale : elle vous a conseillé de monter un dossier AAH et il faudra rencontrer des médecins...
il est curieux que la pathologie que vous décrivez et qui semble grave au point de vous exclure totalement du monde, de l'extérieur ,n'ait pas été détectée auparavant...
de plus votre assistante sociale souhaite vous rencontrer à votre domicile et donc vous évite l'effort de sortir de chez vous: si vous ne lui ouvrez pas la porte votre RSA va disparaître complètement..
et si vous faites une crise à votre domicile devant l’assistante sociale cela l'incitera à appuyer votre demande d' AAH....
de quelle genre de crise parlez vous? pleurer? crier? vous évanouir?
Dossier à la une