Crédit immobilier et changement de revenus

Signaler
Messages postés
2
Date d'inscription
samedi 1 février 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
1 février 2020
-
Ssimelc
Messages postés
2
Date d'inscription
samedi 1 février 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
1 février 2020
-
Bonjour à tous !
J'ai contracté un prêt immobilier il y a 2 ans. J'étais alors infirmière libérale.
Depuis, j'ai cessé l'activité libérale et je suis retournée dans le privé en tant que salariée depuis 1 an.
Mes revenus ayant baissé à ce moment , mon taux d'endettement est de 43 %, mais cela est pour moi tt à fait correct et je m'en sors sans problème.
Par contre si je veux renégocier mon taux (je suis en fixe à 1,6% sur 23 ans), qu'est ce que je risque ?
Peut on revenir en arrière ?
Me refuser le prêt ? Car revenus trop "faibles" d'après leurs critères ?
Je redis que pour moi c'est tt à fait vivable, mais j'ai peur que l'on se penche sur ma nouvelle situation.
Je vous remercie d'avance de votre attention ! :-)

3 réponses

Bonjour,
Votre taux étant de 1.6%, déjà très faible, une diminution ne serait probablement pas très importante, et il est sans doute à prévoir des frais de renégociation.
Exemple : financement de 100.000 e sur 23 ans à 1.6%
les échéances sont de 433.30 e/mois
avec un taux de 1.1% (soit 0.5% de moins)
les échéances sont de 410.25 e/mois soit une différence en moins de 23.05 e/mois.
Il faudrait affiner ce calcul à partir de la somme restant due au moment de la renégociation, et compte tenu des sommes déjà payés. Mais l'écart serait très peu sensible.
Cordialement
Bonjour.

Renégocier un taux ne signifie pas nouvel emprunt.
C'est le même emprunt avec taux différent.

De plus, les frais de dossier peuvent se chiffrer de 1000 à 2000€ , voire davantage ? (à voir avec votre banquier).

Cdt
Messages postés
2
Date d'inscription
samedi 1 février 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
1 février 2020

Merci pour vos réponses rapides !
Effectivement, cela ne vaut peut-être pas le "coût ".
Je n'avais pas pensé à ces frais là.
Je vais rester avec mon taux déjà correct.
Cordialement
Clémence
Dossier à la une