J'ai acheté des nude sur snapchat

Signaler
-
dna.factory
Messages postés
19442
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
15 février 2020
-
Bonjour,
Voilà désolé si sa a déjà était dit quelque part mais en gros je me balader sur Snapchat et je suis tomber sur un speudo d'une fille assez explicite du coup je l'ai ajouté.
On a commencé a bien parlé puis elle m'a montré ses tarif de nude ect
J'ai payer en tout 125€ bien sûr pas en une seule fois j'ai je lui ait envoyé plusieurs fois des paysafecard

Exemple sont "vip" était a 20€ plus d'autre truc

Mais au bout d'un moment je me suis rendu compte que ses photo était bizarre un peu flou ect quand elle m'en envoyer en PV
Je pense que c'est une Fake et j'aimerais savoir si c'est possible de faire quelque chose contre elle et si c'est possible quel risque quelque chose avec la justice et si possible récupérai mon argent même si j'en doute
Merci a vous pour vos réponses

2 réponses

Messages postés
11084
Date d'inscription
dimanche 19 janvier 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
14 février 2020
4 590
Bonjour,

Vous vouliez des photos de nude, il vous a envoyé des photo de nude. Il a parfaitement rempli sa part du contrat.

Nul part, il était question d'une résolution graphique minimum à fournir ?
La prochaine fois, vous n'aurez qu'à demander à l'avance qu'il vous soit fournir une qualité satisfaisant pour les images.

CB


Messages postés
19442
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
15 février 2020
6 354
Payer pour des nudes sur internet... Alors qu'il suffit de se baisser pour en ramasser des centaines de qualité variable...

Si vous avez un signé un contrat précisant la qualité (ce n'est évidemment pas le cas), si ce service est hébergé en France (c'est peu probable), alors vous pouvez effectivement tenter d'assigner en justice.. Avec un peu de chance, ce proces sera médiatisé, et du coup tout le monde saura que vous êtes un pervers pas bien malin.

Vous êtes sur de vouloir ça ?
Dossier à la une