Succession après décès d'un parent remarié

Signaler
-
 chris -
Bonjour,

Mon père est décédé en juin 2018. Trois enfants d'un premier mariage, un seul au second mariage et aucun au troisième mariage.
Il a contracté un contrat de mariage avec sa dernière épouse stipulant en cas de décès, donation au profit du survivant et usufruit de l'universalité de tous les biens qui composent la succession, sans exception ni réserve.

Le notaire nous informe que la succession comprendrait :
la moitié indivise en pleine propriété d'une maison.
les avoirs bancaires d'une certaine somme
et la moitié indivise d'un véhicule.

J'avoue ne pas y comprendre grand chose.
concrètement, a quoi pouvons nous éventuellement pretrendre.
Merci

1 réponse

Messages postés
32254
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
22 janvier 2020
11 874
concrètement, a quoi pouvons nous éventuellement pretrendre.
La succession revient à son épouse en sa qualité de bénéficiaire d'une donation au dernier vivant lui permettant de choisir entre :
a)-l'usufruit sur l'ensemble des biens composant la succession ;
b)-1/4 en pleine propriété + l'usufruit sur les 3 autres quarts ;
c)-la quotité disponible correspondant à 1/4 en pleine propriété en présence de 3 héritiers "réservataires" recueillant ensemble les 3/4.

L'option B serait la meilleure pour elle, contrairement aux héritiers réservataires sur leurs droits des 3/4 elle conserverait l'usufruit jusqu'à la fin de ses jours.

Conclusion.
Sur leur réserve des 3/4 les enfants n'auraient que la nue-propriété, soit la propriété sans, ce que l'on désigne à tort, la "jouissance".
Bonjour Condorcet et merci de votre réponse.

Si je comprend bien, elle "garde tous les biens (maison, voiture) et nous pourrions avoir droit à une part des sommes d'argents restantes (4 enfants issus de deux mariages différents). Je pense ne pas être trop idiote, mais j'avoue que le jargon notarial m'est complètement abstrait.
condorcet
Messages postés
32254
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
22 janvier 2020
11 874 > chris
Je pense ne pas être trop idiote,
Au contraire, du premier coup vous avez compris qu'en disposait de l'usufruit le conjoint survivant "garde tous les biens" comme vous l'avez écrit.
Les héritiers (nus-propriétaires) récupéreront l'usufruit au décès de la personne.

nous pourrions avoir droit à une part des sommes d'argents restantes (4 enfants issus de deux mariages différents)
Si elle veut bien partager l'argent, les enfants recueilleront leur part en nue-propriété.

j'avoue que le jargon notarial m'est complètement abstrait.
Chaque corporation a son vocabulaire technique, ..........voyez la médecine ..........c'est pire.
autre interrogation, nous (les 4 enfants) si nous ne voulont pas de cette nu -propriété et de ses contraintes, notre belle mère peut-elle (si elle le peut bien sûr) nous racheter nos parts ? sinon, doit elle vendre pour nous "payer " notre part .J'ai vu que nul n'est tenu de rester dans une indivision successorale . merci
Dossier à la une