Heure de colle injuste [Résolu]

- - Dernière réponse :  remido - 9 janv. 2020 à 02:22
Bonjour,je suis au lycée et j'ai eu une heure de retenue pour avoir dit à une autre élève "t'es conne" par SMS,elle a été se plaindre au CPE et elle m'a mis une heure de colle. Je me demandais si il a le droit ? Merci d'avance...
Afficher la suite 

3 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
18626
Date d'inscription
vendredi 18 mars 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
9 janvier 2020
11244
3
Merci
Bonjour,

Oui, le CPE a tout à fait le droit de te punir pour injures à une autre élève.
Pour information, les injures non publiques peuvent être aussi punies par la loi : l'article R621-2 du code pénal prévoit une amende de 38 € si cette élève porte plainte.
Ça fait cher du SMS.

Dire « Merci » 3

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 22052 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Commenter la réponse de Energizor
Messages postés
71672
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
9 janvier 2020
1071
1
Merci
Bonjour,

Il ou elle a parfaitement le droit, puisque tu as injurié une autre élève au sein de l'établissement scolaire.
Et personne ne va te plaindre ...


Non justement c'était pas dans l'établissement scolaire mais en dehors
Commenter la réponse de DCI
0
Merci
Bonjour,
"Le règlement intérieur d'un collège ou d'un lycée est le document qui définit l'ensemble des règles de vie de l'établissement et fixe les droits et les devoirs de chaque membre de la communauté éducative."
https://www.education.gouv.fr/cid100608/le-reglement-interieur-au-college-et-au-lycee.html

Vu que c'est un "règlement intérieur" il ne s'applique qu'à l'intérieur de établissement.
Mais il va falloir que tu rapportes la preuve contraire du témoignage de l'autre élève qui elle doit affirmer l'inverse j'imagine..
Par contre, la Loi de la République s'applique partout sur le territoire français.
Commenter la réponse de remido
Dossier à la une