Prise en charge credit immo suite décès CBP

Signaler
-
 FlorenceS -
Bonjour,
Je sollicite votre aide et votre expérience.

Mon mari s est suicidé il y a 3 mois. Il a été retrouvé décédé dans son véhicule. Aucun obstacle, aucune enquête, le médecin du smur a directrement signé le certificat de décès. J ai donc eu un document de mort naturelle.
Cependant le compte rendu du smur indique tentative médicamenteuse antécédent dépressif et relate la situation dans laquelle il a été retrouvé.

Pour mon prêt immobilier je suis couverte par le suicide.
Post mortem le médecin traitant a rempli le questionnaire médical en indiquant suicide, pas de traitement pas d antécédent.
Mais cela ne suffit pas à l assureur.

Il me demande le compte rendu de son hospitalisation suite à la prise de médicament... Il a passé une nuit aux urgences C est tout.
Et surtout ils me réclament plusieurs fois une attestation d indemnisation des indemnités journalières de la CPAM depuis 2010. Sauf que la CPAM ne veut pas me le donner sous prétexte de secret médical.

Je suis assurée à la bpce, mon prêt étant à la banque populaire. Et je correspond avec la cbp. Aucune possibilité de s expliquer par téléphone, ni par mail.. Les courriers sont traités apres plus d un mois...

Quel recours ai je ? Je me retrouve avec mes 2 filles, et un prêt énorme à payer alors que je peux être indemnisé.

Merci pour votre aide

1 réponse

Bonjour

Quand vous êtes face à un mur, il faut passer à l'étape avocat qui va regarder votre dossier et leur rappeler vos droits et leurs obligations.
Prévoir qu'il va garder la copie de votre dossier de crédit , assurance, pièces médicales, courriers reçus, acte de décès
La consultation et le courrier qu'il leur fera en vaut la chandelle. Il doit vous envoyer une convention d'honoraires.
Le suicide est couvert après la 2e année d'adhésion du contrat.
Merci
Je suis en effet Dans ma 4 eme année de crédit immo.
Dossier à la une