Frais compte inactif remboursement de découvert

Signaler
-
 Pierre22 -
Bonjour,
Bonsoir,

J'ai fait une demande de prêt étudiant en Août 2014 auprès du LCL. Au cours du processus, il m'a été demandé d'ouvrir un compte. Du moins on m'a fait signer des papiers pour cela, en m'expliquant que c'était une condition nécessaire à l'attribution de mon prêt.

Or, je n'ai jamais eu de retour de la part de cette banque par la suite. J'en ai donc conclu que le prêt m'avait été refusé.

Le point de mon message ici est que j'ai reçu du LCL un courrier en Septembre m'injonctant de payer une somme de 300 euros pour un découvert non autorisé. Je n'avais même plus conscience de l'existance de ce compte que je n'ai jamais utilisé, et sur lequel aucun approvisionnement n'a jamais été réalisé.

Des personnes de l'agence dans laquelle j'avais fait ma demande de prêt mon renvoyé par mail le papier sur lequel je demandais une ouverture de compte, en m'indiquant que, conformément à celui-ci, je bénéficie d'une carte (que je n'ai pas), des offres et avantages du compte etc., et qu'à ce titre je suis tenu de rembourser ce découvert.

Voici mes questions :

1) Peuvent-ils légalement me demander de rembourser, si on peut vraiment parler d'un remboursement puisque je n'ai jamais utilisé ce compte, après toutes ces années ?

2) Après avoir choisi d'ignorer pendant les trois derniers mois leurs courriers, j'en ai reçu un aujourd'hui m'indiquant que je risque d'être inscrit sur le registre national des incidents de paiement. Comment cela se passe-t-il dans la mesure où tout se fonctionne bien avec ma (vraie) banque actuelle ?

Je vous remercie d'avance pour votre temps,

Cordialement,

1 réponse

Bonsoir,

Si vous avez bien signé tous les papiers d'ouverture il faudra rembourser à priori.

Vous pouvez envoyer une demande au service relation clients expliquant pourquoi le compte a été ouvert et pourquoi il n'a jamais fonctionné.

N'avez-vous jamais reçu de courrier pour ce compte ?

Si la banque déclare cet incident à la Banque de France votre banque actuelle sera au courant et ne pourra plus vous accorder de crédit, découvert...
Dossier à la une