Rupture de contrat

- - Dernière réponse :  sengul - 22 nov. 2019 à 18:23
Bonjour,
j'ai été embauche en qualité d' agent de service par une entreprise de nettoyage dans un magasin le 01 juillet 2019 avec un CDD a terme imprécis avec une période d'essai de 1 jour en remplacement de la titulaire du poste absente pour raison de maternité . j'ai été hospitalise le 24 octobre jusqu'au 28 octobre 2019 et a ma sortie le médecin hospitalier m'a prescrit un arrêt de travail jusqu'au 17 novembre 2019.
le mardi 06 novembre j ai reçu une lettre recommandée datée du 31 octobre 2019 mais postée le 04 novembre 2019 de la part de mon employeur m'avisant que du fait que la personne que je remplaçais reprenait son poste le 01 novembre 2019, mon contrat prenait fin le 31 octobre 2019.
aujourd'hui le 18 novembre 2019 en allant faire mes courses dans ce magasin qui est situe près de chez moi, j'ai constate de visu que la personne qui était en maternité et censée reprendre son poste n'est pas du tout la personne que j'ai vu car il m'avait remplace par un jeune homme qui faisait mon travail. il y a la soit un mensonge flagrant soit que la dame en question n'a pas repris son poste pour des raisons que j'ignore, toujours est-il que je pense faire l'objet d'un licenciement déguisé, mon hospitalisation suivie de l’arrêt de travail de 3 semaines ayant été le déclencheur. entre-temps j'ai reçu par lettre recommandée les documents nécessaires ( solde de tout compte, certificat de travail, attestation pole emploi ) mais je n'ai encore rien signe.
dans cette situation puis-je saisir le conseil des prud'hommes ?
merci.
Afficher la suite 

1 réponse

Meilleure réponse
Messages postés
32294
Date d'inscription
samedi 22 mai 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
7 décembre 2019
5670
2
Merci
Bonjour
Si vous avez des preuves oui faites

Dire « Merci » 2

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 24660 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

bonjour merci de votre réponse, comme preuve j'ai les dates de la poste, ( le 04/11/2019 ), l'annotation de présentation du courrier recommande du facteur ( le 05/11/2019 ) et le personnel du magasin peut confirmer que la personne travaillant actuellement a ma place n'est pas la personne que je remplaçais et qui reprenait son poste le 01/11/2019 selon le motif de fin de contrat évoqué par l'employeur. j' ai gardé les enveloppes des courriers recommandes pour les dates. ces preuves seront elles suffisantes? merci.
tania57
Messages postés
32294
Date d'inscription
samedi 22 mai 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
7 décembre 2019
5670 -
Il faut que vos témoins fassent photocopie de leur carte d'identité recto verso avec leur témoignage et là ça risque de coincer car l'employeur aura copie de ces témoignages
bonjour, merci encore pour votre reponse, cependant j'ai une derniere precision et une derniere question concernant le personnel du magasin qui pourraient temoigner , vous me dites que ca pourrait coincer avec l'employeur mais a quel niveau, car la societe qui dirige le magasin et le personnel propre a elle n'a rien a voir avec la societe de nettoyage qui m'a employe, c'est une entreprise de nettoyage externe et le magasin etait juste un site de travail pour moi, ils n'ont rien a craindre de la part de celle-ci d'apres moi, car ce ne sont pas les memes employeurs, est-ce-que c'est juste?
je vous remercies d'avance pour votre reponse qui me permettra de decider quoi faire en consequence.
tania57
Messages postés
32294
Date d'inscription
samedi 22 mai 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
7 décembre 2019
5670 -
Vous vous imaginez que les employeurs ne discutent pas entre eux
Quand votre employeur verra le nom des témoins il appellera leur employeur
le fait que j'ai personnellement vu travailler un remplacant a ma place et a la place de la titulaire ne compte donc pas, ca serait ma parole contre la leur? pourtant l'employeur devra repondre a la question de qui travaillait a ma place au 01 novembre 2019, non? il serait oblige de repondre que ce n'est pas la personne incriminee dans le motif de rupture de mon contrat, et en plus de leur mensonge je peux argumenter le non respect de délai de prévenance de 8 jours de la part de l'employeur vu que je travaillais depuis plus de 3 mois et que je n'ai été prévenue qu'une fois la date qui m'a été signifiée était déjà dépassée a la réception du courrier recommandé? merci.
Commenter la réponse de tania57
Dossier à la une