Surveillance activité du salarié sur ordinateur professionnel

- - Dernière réponse : jee pee
Messages postés
26616
Date d'inscription
mercredi 2 mai 2007
Statut
Modérateur
Dernière intervention
15 septembre 2019
- 2 sept. 2019 à 20:10
Bonjour,

Salarié dans une TPE de vente au détail, je suis amené à effectuer une grande partie des tâches qui m’incombent grâce à l’ordinateur professionnel mis à ma disposition.
Depuis peu, j’ai remarqué des changements sur le dit matériel informatique, premièrement la suppression du mode navigation privée du navigation privée du navigateur internet et une application invisible si on y prête pas attention (elle n’apparaît nulle part sinon quand j’utilise le raccourci pour passer d’un logiciel à un autre). Ce logiciel prend des captures d’écran régulièrement dans la journée, toutes les minutes pour être précis, de l’allumage a l’extinction de l’ordinateur. Ce procédé de « regard » sur l’ordinateur n’a pas été annoncé ni même évoqué par mon employeur. Sans avoir particulièrement quelque chose à cacher, il m’arrive de consulter des documents personnels (santé, banque, etc) durant mes pauses, et je présume que le logiciel a dû capturer certains de ces éléments.

J’ai consulté la réglementation en vigueur, je comprends donc que ce n’est pas illégal si on respecte les procédures (accord non unilatéral, CNIL) ma question relève plus des conséquences juridiques pour mon employeur, et surtout j’aimerais savoir si ces agissements pouvaient m’aider à obtenir une rupture conventionnelle car j’en souhaite changer d’entreprise depuis quelques temps.

Je préciserai que j’ai réussi à copier une partie de ces captures.

Je vous remercie par avance.

Pierre
Afficher la suite 

2 réponses

Messages postés
26616
Date d'inscription
mercredi 2 mai 2007
Statut
Modérateur
Dernière intervention
15 septembre 2019
1533
0
Merci
Bonjour,

En d'autres termes répondre à une pratique illicite (le suivi des activités des salariés sans information préalable) par un délit pénal (le chantage pour obtenir une rupture conventionnelle).

;-)
Commenter la réponse de jee pee
0
Merci
Merci Jee Pee,

Effectivement, vu comme ça :).
Sans raconter ma vie, j’ai plusieurs ex collègues qui ont essayé d’obtenir une rupture conventionnelle avec mon employeur et à chaque fois on leur a accordée en échange d’abandonner leur CP restants et d’accepter certains arrangements qui ont réduit leur prime de départ ou équivalent. Ce qui je crois n’est pas si légal légal.

Mais si vous avez des conseils / idées je suis tout ouï !

Pierre
jee pee
Messages postés
26616
Date d'inscription
mercredi 2 mai 2007
Statut
Modérateur
Dernière intervention
15 septembre 2019
1533 -
La rupture conventionnelle n'est pas de droit. Elle nécessite l'accord des 2 parties, employeur et salarié. Quand ce dernier accepte, on le sait pour obtenir le chômage, des "arrangements", il est en tort lui aussi, comme l'employeur.

Après l'employeur ne suit pas les règles. Là sur la surveillance, mais tu es prêt à fermer les yeux pour ton avantage.

Comment dans ces conditions avoir une situation normale. Chacun pratiquant ce qui l'arrange le mieux.
Commenter la réponse de Pierre
Dossier à la une