Carence [Résolu]

- - Dernière réponse :  Conseil - 1 sept. 2019 à 13:25
Bonjour,
Ayant été licencié par mon employeur en juin dernier pour "motif personnel" (désaccords strategiques, tel que cité dans la lettre de licenciement), et ceci hors toute forme de rupture conventuelle, j'ai touché une indemnité de licenciement découlant du strict calcul de la Convention collective des travaux publics.

Pole emploi me dit qu il y aura application d'une carence à ce titre puisque il nd s'agit pas d'une indemnite légale .

Or les textes lus sur le net dispensent dd cette carence dans le cadre du versement d une "indemnité légale OU CONVENTIONNELLE".

Pouvez vous me dire svp si mon cas correspond à cette définition et donc si, contrairement à l'avis de Pole Emploi, mon indemnité calculée selon la convention collective n'est pas soumisd à carence ? Merci
Afficher la suite 

4 réponses

0
Merci
Bonjour,

Dans le règlement UNEDIC, il est bien notifié que l' indemnité de rupture conventionnelle supérieure à l’indemnité légale de licenciement après déduction de la somme correspondant à l’indemnité légale de licenciement est prise en compte pour le calcul du différé.

Source :
https://www.unedic.org/indemnisation/fiches-thematiques/differe-specifique-indemnites-supra-legales

Cordialement
Commenter la réponse de nenuphar
0
Merci
Merci Nenuphar.

Sauf qu'en l'espèce il ne s'agit pas d'une Indemnité de Rupture Conventionnelle.

Les textes sont ambigus car dans mon cas, il s'agit d'une "rupture séche" de la seule volonté de l'employeur - et sans aucun cadre de "rupture conventionnelle (donc indemnité négociée)

C'est le mot "conventionnel" qui prête à confusion.

Pour mon cas, il renvoie à la Convention Collective - et non pas à une rupture conventionnelle qui n'existe pas…

Merci pour vos éclairages. PJ
Autant pour moi mais le principe reste le même pour une rupture conventionnelle ou un licenciement pour motif personnel.

Je rejoins caroledu92 ; le principe est :

https://www.pole-emploi.fr/candidat/differe-d-indemnisation-pour-les-fins-de-contrat-de-travail-a-partir-du-1er-novembre-2017-@/article.jspz?id=569664

Les indemnités versées au delà des indemnités légales fixées par la loi sont des indemnités supra légales ; dans votre situation en l'occurrence ce sont des indemnités fixées non pas par la loi (disposition législative) mais par votre convention collective.

https://www.unedic.org/sites/default/files/regulations/TXT-RG-1496160239784.pdf
page 9 - § 2
Commenter la réponse de PJL
Messages postés
11166
Date d'inscription
vendredi 28 janvier 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
14 septembre 2019
2104
0
Merci
Bonjour

Je lis sur le site de Pole Emploi "le différé spécifique calculé en fonction des indemnités de rupture supra légales versées et/ou des indemnités ou sommes inhérentes à la rupture allouées par le juge (on entend par indemnités légales, les indemnités dont le montant ou les modalités de calcul sont fixées par la loi). Ce différé est égal au montant des indemnités supra légales et/ou allouées par le juge divisé par 94,4 pour l’année 2019 (arrêté à l'entier, ce diviseur est désormais indexé sur l'évolution du plafond de contribution de la sécurité sociale ) : ce résultat est plafonné à : 75 jours pour les licenciements économiques ou ruptures de contrat pour motif économique et 150 jours dans les autres cas."

Je comprends que ce qui est au dessus du minimum légal devient du supra-légal.
Commenter la réponse de caroledu92
0
Merci
Merci Carole et Nenuphar.
Ma fouille internet dd ce matin rejoins vos retours

Le seul point surprenant que j'y ai trouvé est que "les dispositions de la Convention Collective si elle existe - se substituent aux dispositions légales."..


Bref, pas simple.
Merci pour vos retours...

PJ
"les dispositions de la Convention Collective si elle existe - se substituent aux dispositions légales."

Il faut remettre la phrase dans son contexte d'application ; très certainement vous avez trouvé cela dans le contexte du droit du travail ; ce que votre employeur a appliqué.

Pas dans le règlement Unedic.

Bonne journée
Commenter la réponse de PJL
Dossier à la une