Renonciation à une succession

- - Dernière réponse :  GG - 7 août 2019 à 14:34
Bonjour,

Ma mère est héritière en ligne collatérale privilégiée (2ème ordre) dans la succession de son frère décédé seul sans aucune descendance ni ascendance en ligne directe.

Une petite nièce est aussi en concurrence dans la succession ( 4ème ordre, je suppose ) de par ses 2 parents prédécédés ( Le frère et le neveu du défunt, père de la nièce )

Quelles sont les parts attribuées ?

Que se passera-t-il si ma mère renonce à la succession ? Ses trois enfants deviendront-ils héritiers en remplacement à leur tour ?
Et y' a -t-il une procédure spéciale à suivre, voir à joindre avec le formulaire de renonciation signé au TGI ?
( Raisons de la décision de renonciation pour ses enfants )
Après son renoncement est-ce que ses enfants deviennent automatiquement héritiers à sa place, reçoivent-ils un questionnaire officiel ?
Ou bien doivent-ils par eux-même en informer le Tribunal ou quelconque autorité ?

Merci d'avance
Afficher la suite 

1 réponse

Meilleure réponse
Messages postés
30760
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
7 août 2019
10268
1
Merci
Quelles sont les parts attribuées ?
50/50

Que se passera-t-il si ma mère renonce à la succession ? Ses trois enfants deviendront-ils héritiers en remplacement à leur tour ?
Réponse affirmative.

Et y' a -t-il une procédure spéciale à suivre, voir à joindre avec le formulaire de renonciation signé au TGI ? ( Raisons de la décision de renonciation pour ses enfants )
Si les enfants sont mineurs, le Juge des Tutelles fera connaître sa décision.

Après son renoncement est-ce que ses enfants deviennent automatiquement héritiers à sa place, reçoivent-ils un questionnaire officiel ?
Article 805 du code civil
Modifié par Loi n°2006-728 du 23 juin 2006 - art. 1 JORF 24 juin 2006 en vigueur le 1er janvier 2007
L'héritier qui renonce est censé n'avoir jamais été héritier.
Sous réserve des dispositions de l'article 845, la part du renonçant échoit à ses représentants ; à défaut, elle accroît à ses cohéritiers ; s'il est seul, elle est dévolue au degré subséquent.

Dire « Merci » 1

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 24856 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Bonjour et merci pour votre précieuse aide,

Plusieurs administrations concernées m'avaient répondu le contraire, apparement les modification de la loi en 2007 sont encore floues pour certains.

Dans le cas présent, les enfants sont majeurs.
Par qui vont-ils être informés de cette nouvelle situation en tant que nouveaux héritiers désignés après la renonciation ?
Sachant que la succession est gérée par l'administration domaniale et qu'apparament uncun notaire n'a été mandaté.
Et enfin, si les enfants refusent aussi, est-ce qu'il sera demandé de même aux enfants de ces derniers ?

Merci par avance
condorcet
Messages postés
30760
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
7 août 2019
10268 > GG -
Par qui vont-ils être informés de cette nouvelle situation en tant que nouveaux héritiers désignés après la renonciation ?
Le notaire sera obligatoirement informé de la renonciation de l'un et de l'acceptation des autres, sinon, l'attestation successorale de propriété serait fausse en énumérant des personnes autres que les acceptants.

Sachant que la succession est gérée par l'administration domaniale et qu'apparament uncun notaire n'a été mandaté.
Voilà un nouvel élément que vous avez pris soin de ne pas mettre en évidence.

N'ayant pas de temps avec des individus de votre acabit, j’interrompe aussitôt cette discussion définitivement.
N'ayant pas de temps avec des individus de votre acabit, j’interrompe aussitôt cette discussion définitivement.
?

Pouvez-vous m'expliquer ce qui vous a offusqué ? J'ai beau me relire, je ne comprends vraiment pas .
Commenter la réponse de condorcet
Dossier à la une