Auto entrepreneur : prise en compte de l'ensemble des coûts

- - Dernière réponse :  gitane2229 - 9 juil. 2019 à 15:03
Bonjour,

Je me permets de poster ce commentaire qui je l'espère servira à bon nombre de futurs auto entrepreneurs pas très à l'aise avec ce régime...

Étant prochainement demandeur d'emploi, je compte me lancer dans cette nouvelle aventure mais non sans appréhension...

En effet, outre l'application d'un plafond maximum de CA (facilement trouvable sur internet), certains points me semblent encore "troubles".
Pour les principaux je citerais :
- le calcul de la cotisation retraite ?
- quid de l'assurance maladie (surtout en étant demandeur d'emploi mais ayant une portabilite de mutuelle durant 12 mois de mon ancien employeur)?
- l'adhésion ou non à une assurance ?
Etc...

Si je prends mon exemple, le 1er novembre je serai demandeur d'emploi suite à une rupture conventionnelle avec mon employeur. J'ouvrirai mon AE et ferai ma demande D'ACRE (pour les taux d'imposition avantageux des premieres années).

Étant actuellement en pourparlers avec une société qui souhaiterait me faire effectuer une mission de sous traitance de 12 mois, si je facture environ 6000€ par mois (pour ne pas dépasser les 70ke annuels en étant non rémunéré pendant 4 semaines dans l'année) comment faire mes calculs pour connaître exactement ce que mon auto entreprise me rapportera chaque mois toutes charges et impôts déduits ?

J'avoue que malgré mes nombreuses recherches et les maigres explications pôle emploi... J'ai bien du mal à me rendre compte du gain (net) que cela représenterait...

Merci à tous ceux qui prendront le temps d'apporter des détails, partager des liens ou même des réponses exactes à ces différents points.

Excellente soirée

Cordialement
Romain De France
Afficher la suite 

2 réponses

Messages postés
253
Date d'inscription
vendredi 19 octobre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
9 juillet 2019
105
0
Merci
Bonjour,

Il y a de nombreuses demandes dans votre question.

En ce qui concerne le calcul des cotisations retraites du SSI, il existe un simulateur:

La retraite de l'auto-entrepreneur - Simul-retraite.fr
https://www.simul-retraite.fr/.../ActualiteDetail?id=580...Auto-Entrepreneur-Retraite

Pour le chiffre d'affaires, le calcul se fait au prorata du CA annuel.
Il arrive que l'on dépasse le CA annuel en quelques mois d'activités, sans qu'il soit nécessaire d'atteindre le plafond annuel.

En microentreprise, tout est fait sur le chiffre d'affaires, sans possibilité de déduction des frais, cotisations ou autres dépenses.

Ce régime n'est sans doutes pas adapté à votre projet?
Commenter la réponse de chomir73
0
Merci
Bonjour.

Micro-entreprise avec bénéfice de l'accre (prestation de services commerciale et prestation de service artisanale) :
- 4 premiers trimestres : 5.5% (-75%) sur recettes-clients
- 4 trimestres suivants : 11.0% (-50%) sur recettes-clients
- 4 trimestres suivants : 16.5% (-25%) sur recettes-clients
- puis, taux normaux : 22.0% sur recettes-clients
Ces cotisations sociales englobent : maladie-maternité, allocations familiales, invalidité-décès, retraites de base et complémentaire, CSG et CRDS.

Voir (auprès de Pôle Emploi) également si vous avez droit à l'arce ; Ceci est en lien avec vos droits aux prestations chômage.

Autres charges suivant que vous serez en commercial, ou artisanal :
- contribution formation professionnelle : 0.20% ou 0.30%
- frais CCI (commercial) ou CMA (artisanal) : 0.044% ou 0.48%
(calculé sur encaissements, et à rajouter au règlement des cotisations sociales).

Impôt sur le revenu
En micro, la base de calcul de votre impôt sera : encaissements - 50% d'abattement forfaitaire.
Mais, si vous remplissez les conditions de RFR (revenu fiscal de référence) en lien avec nombre de parts fiscales, de N-2 (avant dernière année), et que vous y avez intérêt, possibilité d'opter pour le prélèvement libératoire. Taux en prestation commerciale ou artisanale : 1.7% sur les encaissements.

Donc, premiers calculs à effectuer :
sur 12 mois, répertorier tous les frais liés à votre activité (frais fixes),
sans oublier les cotisations variables sur les encaissements-clients.
Puis, voir si ce total est inférieur ou supérieur au taux fiscal forfaitaire de 50%.
En fait, il vous faut établir un compte d'exploitation prévisionnelle sur 1 an.

Et enfin, les seuils pour le régime micro et l'assujettissement à la tva.
Les 70000 sont proratisés (en jours) la première année d'activité.
Ex : début activité 1er novembre 2019 : 70000€ : 365j x 61j = 11699€.
Avec possibilité de rester en micro, l'année de dépassement et l'année suivante. 1è année + de 11700 et 2è année + de 70000€ ht)
Quant à l'assujettissement à la tva : seuil à 33200€ avec une tolérance à 35200€ la première année de dépassement. Donc facturation de la tva dès le 35201è euro.
Quand vous évoquez le montant mensuel de sous-traitance de 6000, est-ce du HT ou du TTC.
De plus, en cas de contrôle Urssaf de cette société, il y a un risque de requalification de votre contrat de sous-traitance en statut de salarié…
Autant, en micro un registre des recettes suffit, il en va différemment si assujettissement à la tva auquel cas cela suppose une tenue compta complète.
Vous êtes en limite entre micro et réel simplifié.

Formations spécifiques par les chambres de commerce et d'artisanat pour les futurs créateurs ou repreneurs d'entreprises.

Cdt
Commenter la réponse de gitane2229
Dossier à la une