Saisine du médiateur

- - Dernière réponse :  jeanmichel13266 - 17 avril 2019 à 14:11
Bonjour,
J'ai saisi le médiateur pour un litige qui m'oppose à GROUPAMA depuis mai 2018. Sur sa demande, je lui ai fourni d'autres documents qu'il me demandaient et début juillet 2018, je recevais un courrier m'indiquant qu'une réponse me serait donnée dans un délai de 90 jours, soit début octobre 2018.
Aujourd'hui, 15 avril 2019, je suis toujours dans cette attente, et ce, malgré diverses relances. La personne qui s'occupe de mon dossier me répond chaque fois "votre dossier est en cours d'instruction, le médiateur ne manquera pas de vous tenir informée". Or, la chartre de la médiation indique que lorsque le délai dépasse 90 jours, l'allongement de ce délai doit être motivé. Malheureusement, j'ai demandé à cette personne de me communiquer le motif de ce supplément de délai, mais elle ne répond pas à cette demande, simplement toujours la même réponse "votre dossier est en cours d'instruction, le médiateur ne manquera de vous tenir informée". J'ai envoyé 2 mails de relance en février de mars, et là, aucune réponse. Que puis-je faire ? Est-ce que je peux adresser un courrier personnellement au médiateur ? Si oui, peut-on me communiquer son nom, car j'ai lu sur internet que sa fonction durait 3 ans, soit jusqu'à novembre 2018. Par conséquent, il semblerait qu'un autre médiateur ai été nommé. Je souhaiterais donc avoir son nom pour m'adresser directement à lui. Merci de me renseigner.
Cordialement
Afficher la suite 

Votre réponse

3 réponses

0
Merci
Bonjour,

Pour saisir le Médiateur ( le bon) il faut regarder votre contrat (celui qui porte litige) et respecter à la ligne la Charte...et/ou bien faire attention à saisir le Médiateur de la la filiale Groupama (y a en à beaucoup de filiales) Le Médiateur rend un avis (sous réserve de lui avoir tout bien communiqué) non opposable à vous et à Groupama et si cela ne vous plaît pas ou à votre assureur il faut saisir la Justice (regarder si votre contrat inclus les remboursements d'honoraires).

Groupama a de multiples entités...ils sont en théorie assez sympas relation client ( en théorie)...

C'est quoi le fond ? en 5 lignes maxi ?

Cordialement
-
Bonjour,
J'avais transmis le dossier au service consommateurs de GROUPAMA qui, lui même m'a communiqué les coordonnées du médiateur, c'est donc à la bonne adresse que j'ai écrit. C"était début mai 2018, il manquait certains documents, que la médiation m'a demandés ainsi qu'à GROUPAMA. Ils ont tous été transmis, et début juillet 2018, la médiation m'écrivait qu'il fallait un délai de 90 jours pour obtenir ses conclusions. Aujourd'hui, malgré, PLUSIEURS lettres recommandées avec A.R., j'ai toujours la réponse suivante "votre dossier est à l'étude et la médiation ne manquera pas de vous tenir informée". Et en février et mars 2019 j'ai envoyé un mail, pas de réponse. Je vais à nouveau envoyer une LR, mais j'aurais préféré m'adresser directement au médiateur plutôt qu'à la personne qui gère mon dossier et qui me répond toujours la même chose, mais je voudrais connaître le nom du médiateur. Le fond du problème est que GROUPAMA m'a réglée une partie des indemnités suite à un accident du travail, et refuse de régler une autre période, alors que je n'ai jamais été consolidée par le médecin expert, et que le contrat indique "lorsque la consolidation n'est pas acquise, vous êtes considérée en maladie...". D'autre part, la chartre de la médiation indique bien, en toutes lettres que si le délai de 90 jours est dépassé, la prorogation doit être justifiée. Or, la médiation ne m'indique pas les raisons de cette prolongation, ce que j'ai demandé par LR.
Que faire ? Quel recours ?
Je vous remercie de m'avoir répondu. Cordialement
Commenter la réponse de cuculapraline
Messages postés
9772
Date d'inscription
jeudi 4 janvier 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
23 avril 2019
3711
0
Merci
Bonjour,

Oubliez ce qui est mails et téléphone, passez à la lettre recommandée avec accusé de réception..
Commenter la réponse de Marley-18
0
Merci
ok...peut être que l'IJ est limitée à 1 an sur une période de 3 années...
-
Non, "3 ans de date à date après le 1er jour de l'arrêt de travail pour une même maladie ou un même accident". Je suis loin des 3 ans....
Commenter la réponse de cuculapraline
Dossier à la une