Interdiction de approche / contact

- - Dernière réponse : jodelariege
Messages postés
2195
Date d'inscription
jeudi 18 février 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
13 avril 2019
- 7 avril 2019 à 11:46
Bonjour, moi et mon conjoint nous nous sommes disputer violement il y a maintenant deux semaines. Nous avons un bébé de quatre mois. Il m'a un peu tiré les cheveux et moi j'ai eu très peur j'ai pensé qu'il allait aller plus loin alors que non . Donc j'ai appelé la police mais je n'ai pas porter plainte et deux jours après une dame de l'APCARS m'appelle pour me dire que il a eu une interdiction de nous contacter et approcher moi et le bébé jusqu'au jugement et qu'il va y avoir un jugement seulement dans six mois sinon il risque la prison. Pour moi et lui cette situation est intenable surtout pour moi car je n'ai que lui dans mon entourage et puis même je ne comprends pas une telle mesure alors qu'il n'y a pas de dépôt de plainte et pour presque rien . J'ai déjà appelé la dame de l'APCARS qui s'occupe de sa situation et elle m'a dit que c'était trop tard car c'est une décision du procureur. Donc j'écris ici pour savoir si il il y aurait pas un moyen d'enlever cette interdiction et de ne pas avoir un jugement ?
Afficher la suite 

Votre réponse

3 réponses

Meilleure réponse
1
Merci
Bonjour,

La machine judiciaire est en route et vous ne pourrez rien faire.
Prenez les devants et mettez vous en sécurité avec l'enfant.

Dire « Merci » 1

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 19356 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Commenter la réponse de Tournesol
Messages postés
2195
Date d'inscription
jeudi 18 février 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
13 avril 2019
1953
1
Merci
bonjour ; vous avez eu suffisamment mal et peur pour appeler la police... la violence conjugale est inacceptable ,que ce soit une gifle ,un tirage de cheveux ou un coup de poing ....
une femme meurt tous les 3 jours et le procureur a estimé que ce qu'à fait cet homme frappeur était suffisamment grave pour vous mettre hors de sa portée .... il doit y avoir d'autres choses dont vous ignorez l’existence :peut être une autre femme battue avant vous.....
pourquoi êtes vous seule avec votre bébé? cet homme frappeur vous a t il isolée ?
et attention vous risquez un placement de votre bébé si la justice estime que vous ne le protégez pas de la violence conjugale ...réfléchissez à ce risque...votre homme violent ou votre bébé....au choix....

Dire « Merci » 1

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 19356 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Commenter la réponse de jodelariege
Messages postés
314
Date d'inscription
samedi 16 février 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
17 avril 2019
53
0
Merci
Bonjour,

Il n'y a aucun moyen d'enlever cette interdiction.

Il est fortement déconseillé de ne pas respecter cette décision.
De plus, son entêtement risque de lui faire perdre la garde du bébé.
goyave28
Messages postés
314
Date d'inscription
samedi 16 février 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
17 avril 2019
53 -
L'intérêt de l'enfant est de grandir dans un environnement sain, pas dans un foyer où il y a des violences.

Il n'y a pas de petites violences comme vous semblez le croire.

Le procureur a pris une décision en attendant qu'un juge statue sur la situation.
Ce n'est pas son entêtement comme je les expliquer dans ma question cette situation est intenable pour moi et le bébé surtout que je n'ai que lui dans mon entourage et maintenant je me retrouve seule avec mon enfant et aussi que j'ai appelé la police par peur qu'il arrive quelque chose mais que en fait il n'y a rien eu tout le monde a le droit d'avoir peur et de se faire des idées non ? Surtout avec ce qu'on entend ...
Et bien justement, votre peur a été prise au sérieux.
On ne plaisante pas de nos jours avec un parent violent.
goyave28
Messages postés
314
Date d'inscription
samedi 16 février 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
17 avril 2019
53 -
Justement, tenez compte de ce que vous entendez.
Profitez en pour vous faire un cercle d'amis, retrouver une vie sociale, professionnelle peut être.

Vous verrez bien ce que le juge décide dans 6 mois.

Vous pouvez toujours vous rapprocher d'un avocat.
Commenter la réponse de goyave28
Dossier à la une