Changement de residence

Messages postés
2
Date d'inscription
vendredi 8 mars 2019
Dernière intervention
8 mars 2019
- - Dernière réponse :  gitane2229 - 9 mars 2019 à 12:11
Bonjour,
J'ai mis en vente ma résidence principale dans les Landes, je suis en invalidité à 80%, et suis revenue dans mon appartement résidence secondaire en Bretagne pour des raisons de santé.
Puis je transférer mon dossier médical en Bretagne sans que la maison dite principale ne devienne secondaire, cela pour éviter la taxation sur la plus valus ?
Je vous remercie pour vos réponses.
Afficher la suite 

Votre réponse

2 réponses

Meilleure réponse
2
Merci
Bonjour.

La tolérance fiscale ou délai pour la vente de la résidence principale de laquelle on a déménagé est de 1 an.
Au-delà de ce délai, ce serait risqué pour vous.
Garder tous les duplicatas de mandats de vente, compromis ne s'étant pas concrétisé... et toutes les preuves attestant la mise en vente réelle. Ceci en prévision d'un éventuel différend avec le fisc.

De plus, pour l'administration fiscale, la résidence principale est celle où l'on réside plus de 6 mois dans l'année.

A vous de voir.

Dire « Merci » 2

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 23485 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Commenter la réponse de gitane2229
Messages postés
2
Date d'inscription
vendredi 8 mars 2019
Dernière intervention
8 mars 2019
0
Merci
Pourtant j'ai lu cela : " pour tous bien"
Exonération des biens des retraités ou des personnes handicapées

Publié par M. Gallois le 20 février 2019

AdTech Ad
Conditions d'exonération de taxation à la plus-value des biens vendus par les retraités et les personnes titulaires de carte d'invalidité

Les titulaires de pension de retraite ou de la carte « mobilité inclusion » portant la mention « invalidité » sont exonérés de la plus-value pour tout bien vendu s'ils remplissent les deux conditions suivantes qui s'apprécient au titre de l'avant-dernière année précédant celle de la vente :

Ils ne sont pas passibles de l'impôt sur la fortune immobilière (ou de l'ISF) ;
Leur revenu fiscal de référence ne dépasse pas certains seuils, soit, pour une vente réalisée en 2019 : 10.815 € pour la première part de quotient familial, et 2 888 € pour chaque demi-part supplémentaire au titre des revenus de 2017.
Bonjour.

Oui, ma première réponse est générale et incomplète en ce qui vous concerne. Si vous remplissez les deux conditions mentionnées pour votre cas particulier, vous serez exonérée de taxation sur la plus-value.

Dans les cas généraux, il y a également la notion de durée de détention, et ceci pour tout bien immobilier.
Au-delà de 22 ans : exonération sur la plus-value ; Si moins de 22 ans, les taux acquis et cumulés d'année en année conduisent à une taxation réduite.
Au-delà de 30 ans : exonération des prélèvements sociaux.

Cdt
Commenter la réponse de Terraciea
Dossier à la une