Pension sans jugement

- - Dernière réponse :  Fa - 5 févr. 2019 à 10:25
Bonjour,

Je me suis séparer de mon conjoint en octobre officiellement. Nous habitions à Lyon avec nos 2 enfants et suite à notre séparation difficile j'ai pris la décision de revenir chez moi à paris en novembre.
Le dossier pour la pension alimentaire et la garde à été envoyé mais depuis rien ( j expense que c'est du à mon changement d'adresse).
Mais depuis novembre aujourd'hui février Mr ne m'a versé que 100 euros en janvier et ne les as pris que 3 jours en novembre.

Que puis je espérer du JAF ?
Afficher la suite 

Votre réponse

5 réponses

Messages postés
688
Date d'inscription
mardi 25 décembre 2018
Dernière intervention
15 février 2019
92
0
Merci
Bonjour,

Les délais sont très longs pour passer devant de jaf, 6, 8 mois voir plus.

Il fixera une pension ainsi qu'un droit de visite et d'hébergement chez le père.

Sans jugement, le père n'a pas d'obligation de participer financièrement.
Si vous êtes célibataire, vous pouvez demander l'asf à la caf.
Commenter la réponse de goyave27
0
Merci
Bonjour merci pour ce retour.
Oui je connais l asf de la caf.
M'a question était plutôt au moment de jugement. Peut il y avoir rétroactivité du versement ?

Merci
goyave27
Messages postés
688
Date d'inscription
mardi 25 décembre 2018
Dernière intervention
15 février 2019
92 -
Vous pouvez demander la rétroactivité à la date du dépôt du dossier.
Commenter la réponse de Fa
0
Merci
Ha super merci beaucoup.

J'en profite pour une autre question.

Depuis notre séparation il vit dans un logement provisoire que son travail lui a trouver. De ce qu'il me dit il ne peut pas faire venir les enfants là nuits car ils n'y sont pas acceptés. Mr ne voulant rien débourser dans les démarches d'un logement dans le privé il attend que le 1% patronal lui trouve un logement.
De plus en essayant d'organiser les vacances à venir en attendant le jugement il me dit que de toute façon il n'a que 5 semaines de CP donc que je ferai avec (je rappel que nous vivons à Paris et lui Lyon).

Je connais ses fiches de paies et il est largement solvable pour minimum un t2.

Le juge peut il lui "ordonner" dans un délais imparti de trouver un logement decent? Parce que si le 1% ne le contact que dans 2 ans c'est absurde non ? Cela veut dire qu'il ne prendra pas les enfants autant de temps ?

Et normalement n'est il pas censé trouver par ses moyens un mode de garde convenant à ses horaires ?

Merci
goyave27
Messages postés
688
Date d'inscription
mardi 25 décembre 2018
Dernière intervention
15 février 2019
92 -
Le juge ne peut pas imposer au père de trouver un logement pour accueillir les enfants.

Le droit de visite et d'hébergement n'est pas une obligation, le parent non gardien est libre de l'exercer.
Mais vous pourrez déposer des mains courantes à chaque fois qu'il ne les prendra pas afin de demander une hausse de pension alimentaire.

L'idéal serait qu'il finance "sa part" si vous devez les faire garder.

Comme vous vous êtes éloignée, il est possible que le juge vous demande de faire une partie des trajets.
Commenter la réponse de Fa
0
Merci
Ha oui ? Donc il ne versé rien, ne les prends pas et en plus je devrais payer avec lui les trajets... ????????
goyave27
Messages postés
688
Date d'inscription
mardi 25 décembre 2018
Dernière intervention
15 février 2019
92 -
Je parle d'une possibilité, non d'une norme.
Ce sera à l'appréciation de juge.

Rapprochez vous d'un avocat.
Commenter la réponse de Fa
0
Merci
Je vous remercie pour vos réponses très réactives !
Commenter la réponse de Fa
Dossier à la une