ALD et suspension indemnités journalières

Messages postés
1
Date d'inscription
lundi 4 février 2019
Dernière intervention
4 février 2019
-
Bonjour,

En 2016, on me trouve un cancer. Je suis en arrêt de travail de mars 2016 à Mi novembre 2016. Reprise en mi temps thérapeutique de Mi novembre 2016 jusqu'au 19 mars 2017. Reprise temps plein dès le 20 mars 2017.
En 2018, rechute de maladie. 2 arrêts de travail de 10 jours en août et septembre 2018. A partir d'octobre, arrêt de travail complet et encore pour le moment. Mon état de santé n'est pas stabilisé, j'ai encore un protocole de soins assez lourd, chimio, chambre stérile.... Le 24 janvier dernier, je suis convoquée par la CPAM et passe devant un médecin conseil qui m'indique que la sécurité sociale me considère en arrêt de travail depuis mars 2017, il me trouve en super forme, m'informe que je serais probablement en invalidité de type2 et que je ne pourrais pas retravailler. Je lui indique que j'ai repris le travail entre 2017 et 2018, et que sitôt mon état de santé amélioré souhaite reprendre le travail. J'ai reçu le courrier de la CPAM qui m'indique que la durée de mon arrêt de travail maximum de 3 ans arrive à échéance le 8 mars prochain et que je n'ai plus droit aux indemnités journalières.
Que dois je faire ? Envoyer les documents indiquant ma reprise de travail en 2017 (fiches de paye, avis du médecin du travail). Si je conteste puis-je le faire juste par mail comme indiqué dans leur courrier ? Dois je demander un certificat médical auprès de mon médecin traitant indiquant que mon état de santé n'est pas stabilisé pour apporter plus de poids à mon dossier ? Enfin ai-je quelques chances d'avoir gain de cause dans ma requête ? Merci.
Afficher la suite 

Votre réponse

2 réponses

Messages postés
4485
Date d'inscription
samedi 11 janvier 2014
Dernière intervention
15 février 2019
1612
0
Merci
bonjour,
La réglementation prévoit en effet un maximum de 3 ans d'indemnisation. Le passage en invalidité est donc automatique. En revanche vous pourrez exercer une activité complémentaire


Cordialement
Commenter la réponse de rosieres1
0
Merci
Bonjour,

Merci pour votre réponse. Mais je n'ai pas 3 ans d'indemnisation. J'ai repris le travail entre 2017 et 2018. C'est cela que je ne comprends pas.
Commenter la réponse de CABESTANY
Dossier à la une