Auto-entrepreneur ou bien EI?

Signaler
Messages postés
31
Date d'inscription
mardi 22 janvier 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
12 mars 2020
-
Messages postés
1062
Date d'inscription
dimanche 26 juillet 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
18 mars 2020
-
Bonjour,

voici mon dilemme, je n'ai pas réussi à trouver d'info claire sur internet.

Je suis psychologue. Je travaille à mi-temps en tant que salariée.
J'ai commencé il y a 2 mois une activité en libéral. Je reçois mes patients un jour par semaine dans un local qui m'est sous-loué (même pas de contrat écrit mais je fais un chèque de 200€ par mois à la locataire du lieu).

J'ai vu partout, que le statut (ou régime) auto-entrepreneur était idéal pour le début d'activité.
Si je comprends bien, ce régime fonctionne ainsi : on est prélevé de 22% de son CA total tous les mois ou trimestres. L'avantage : 0€ de prélèvement si CA nul. Est-ce que j'ai juste?

D'autre part, j'ai vu que le statut d'entreprise individuelle (EI) permettait de déduire de son CA des charges diverses, notamment le loyer du cabinet (200€/mois en ce qui me concerne).
Alors certes, la cotisation minimale d'une centaine d'€ par mois (de ce que j'ai compris), me serait automatiquement prélevée, mais mon CA net sera aussi moins élevé, si je peux faire passer mon loyer de cabinet en charge.

Ma question est la suivante : si je passe du régime auto-entreprise (auquel je viens de m'affilier, mais je n'ai pas encore déclaré, c'est fin janvier) à l'EI, est-ce que je pourrai faire passer le loyer de mon cabinet en frais? Et ainsi, par exemple, pouvoir déclarer 0€ de CA si je fais 200€ de chiffre moins les 200€ de mon cabinet?

D'avance, je vous remercie pour votre aide.

Bonne journée,

Duusshh

1 réponse

Messages postés
1062
Date d'inscription
dimanche 26 juillet 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
18 mars 2020
775
Bonsoir Duusshh,

Il n'y a pas de dilemme, c'est juste que vous confondez deux choses:
le statut juridique et le statut fiscal.

Pour créer une activité, on choisi un statut juridique (entreprise ou société).
Entreprise individuelle (EI), SAS, SASU, SARL, EIRL, SA...

Puis ensuite vous choisissez le statut fiscal (notamment pour le choix des délais de déclaration fiscales):
régime du "réel normal", régime du "réel simplifié", régime de "l'AE"...

Si vous êtes sous le régime fiscal de l'AE, vous êtes OBLIGATOIREMENT déjà sous le statut juridique de l'EI (car il est impossible d'être AE en société).
Votre situation actuelle est celle-ci: EI sous régime de l'AE.

L'intérêt de l'AE est que c'est très simpliste: pas de bilan annuel, pas de comptable, vous ne collectez pas la TVA, etc... et vos impôts sont calculés sur un pourcentage du chiffre que vous déclarez mais sans abattement possible (donc sans réduire votre loyer par exemple).
C'est parfait pour commencer une petite activité, mais pour les banques, vous êtes un simple particulier "qui essaye un truc pour voir si ça marche".

Si vous souhaitez passer a l'EI sous régime du "réel simplifié" (l'alternative qui vous intéresse, car le régime du "réel normal" ne vous étant pas accessible du fait d'un trop faible chiffre d'affaire), vous pourrez effectivement déduire votre loyer de vos charges.
CEPENDANT, il vous faudra obligatoirement avoir une comptabilité suivie, un bilan annuel, et vous serez soumis a la collecte et paiement de la TVA.... de plus, vous devrez payer des cotisations sociales y compris si vous n'avez aucun chiffre d'affaire, et même si vous êtes en perte d'ailleurs.... le loyer ne vous aidera en rien a réduire vos charges sociales.
La déduction de votre loyer ne sera intéressante dans ce cas que pour réduire votre impôt sur les sociétés (IS) si vous avez des bénéfices, pas pour réduire votre impôt sur les revenus (IR).

Selon moi, restez AE, payez votre loyer de 200€ et payez vos charges selon un pourcentage pré-défini me semble plus simple pour vous.
On ne peux pas gagner sur tous les fronts... ;-)

Cordialement,
Dossier à la une