Location saisonnière, pris au piège !

Messages postés
4
Date d'inscription
jeudi 10 janvier 2019
Dernière intervention
10 janvier 2019
- - Dernière réponse : djivi38
Messages postés
22652
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Dernière intervention
23 janvier 2019
- 10 janv. 2019 à 16:13
Bonjour,

Nous avons (trop rapidement) signé un contrat de location saisonnière d'un appartement dont la durée a été spécifié d'octobre 2018 à mai 2019 soit 7 mois ("la location est consentie et accepté pour une durée de ...". Aussi ce logement était assimilé à la residence principale des locataires (nous). Au bout de 4 mois de location nous voulions quitter le logement avec un préavis d'un mois. Le propriétaire nous a menacé que nous étions dans l'obligation de payer le loyer jusqu'à terme du contrat donc des 7 mois. Étant donné que le contrat n'est pas valide en premier lieu puisque dépassant les 3 mois et louant un logement de résidence principale, sommes nous en droit de quitter ce logement ou le loueur peut-il nous poursuivre en justice (comme il prétend l'avoir déjà fait) ? Merci beaucoup pour toute aide précieuse!
Afficher la suite 

Votre réponse

4 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
22652
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Dernière intervention
23 janvier 2019
4967
2
Merci
bonjour,

c'est vous qui avez entièrement raison :
un contrat de location saisonnière ne peut pas dépasser 90 jours consécutifs (voire 120 pour certaines localités très touristiques), mais n'est jamais pour une résidence principale.
Ce propriétaire, du moment qu'il saura qu'il est en tort de proposer de tels contrats (s'il ne le sait déjà !!!) ne vous poursuivra pas au tribunal ni ailleurs : il aurait bien trop à perdre !
Faites donc comme bon vous semble... vous avez bien plus de munitions que lui en ce qui concerne des menaces....

cdt.

Dire « Merci » 2

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 25607 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Lo_justice
Messages postés
4
Date d'inscription
jeudi 10 janvier 2019
Dernière intervention
10 janvier 2019
-
Merci beaucoup !
Commenter la réponse de djivi38
Messages postés
2413
Date d'inscription
dimanche 7 septembre 2003
Dernière intervention
22 janvier 2019
771
2
Merci
¿ ?

Si vous avez posé la question ici, c'est que vous aviez jugé que les gens d'ici
étaient experts juridiques dans leur partie, non?

Alors pourquoi ne pas accepter la (bonne) réponse de Djivi38 ci-dessus
qui est juridiquement correcte dans son principe?
> https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexteArticle.do;jsessionid=C76ECE8AF3D0DFDCBCF9C458F363923C.tplgfr35s_3?idArticle=LEGIARTI000028806896&cidTexte=LEGITEXT000006068387&dateTexte=20190110

Cela étant, il peut y avoir des exceptions à la marge vu la jurisprudence:
>>> https://edito.seloger.com/conseils-d-experts/louer/quelle-est-la-duree-maximale-d-une-location-saisonniere-article-16990.html

Mais dans le principe, au-delà de 90 jours, ce contrat semble devoir être requalifié
en location meublée, avec les règles s'y appliquant, donc notamment un préavis
d'un mois.





Dire « Merci » 2

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 25607 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Lo_justice
Messages postés
4
Date d'inscription
jeudi 10 janvier 2019
Dernière intervention
10 janvier 2019
-
Bonjour,

Justement pour avoir ce genre d'informations de cas d'exceptions (étant donné que nous nous situons en Corse) afin de ne pas nous endetter à foncer tête baissée dans une situation litigieuse où nous serions perdants d'avance.

Notre but n'est pas de touché l'ego de quiconque ou de remettre en question l'expertise de quiconque, seulement d'avoir le plus d'aide possible, notamment de témoignages de cas similaires mais aussi des informations et avis précieux et rapides tels que ceux de de Djivi38, en effet.

Merci
djivi38
Messages postés
22652
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Dernière intervention
23 janvier 2019
4967 > Lo_justice
Messages postés
4
Date d'inscription
jeudi 10 janvier 2019
Dernière intervention
10 janvier 2019
-
Demandez au syndicat d'initiative ou à la mairie du lieu où vous êtes quelle est la durée maximale autorisée pour un contrat de location saisonnière.... (faites la demande comme si c'était vous le bailleur et que vous ne voudriez pas léser le candidat locataire....)
Commenter la réponse de JiGéGé
0
Merci
Bonjour,

Un bail de location pour un meublé en résidence principale, de date à date doit être au moins de huit mois.

Cordialement
djivi38
Messages postés
22652
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Dernière intervention
23 janvier 2019
4967 -
N'importe quoi !

Un CONTRAT de location pour un meublé en résidence principale est de 1 AN (renouvelable par tacite reconduction pour la même durée que celle initiale), ou de 9 MOIS (non renouvelable) pour étudiants et apprentis.

Vous, vous faites allusion à la durée minimale d'habitation pour qu'un logement puisse être considéré comme étant la résidence principale de quelqu'un....
Commenter la réponse de Paris...
Messages postés
4
Date d'inscription
jeudi 10 janvier 2019
Dernière intervention
10 janvier 2019
0
Merci
Merci pour vos rrapides réponses! Etant donné que le propriétaire affirme de manière certaine qu'il a déjà remporté plusieurs procès de ce genre, j'aimerais avoir plus d'avis sur la question, des témoignages de cas similaires et d'expert légal en la matière. Merci
Vous pouvez demander au propriétaire une copie des jugements. Si il arrive à les fournir, vous saurez sur quoi il s'appuie.
Commenter la réponse de Lo_justice
Dossier à la une