Vols de colis dans mon camion [Résolu]

Signaler
-
 Hec5000 -
Bonjour je me suis volé des colis dans mon camions des colis Amazon au jour d’aujourd’hui mon ex patron me demande de rembourser une partie de ces colis d’une Valeur de 350 euros t-il le droit de pa demander cela bien cordialement ?

7 réponses

Messages postés
33819
Date d'inscription
samedi 22 mai 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
4 août 2020
6 775
Bonjour non les sanctions pécuniaires sont interdites
Messages postés
2
Date d'inscription
vendredi 14 décembre 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
15 décembre 2018

Bonjour
Ne rembourse surtout pas !!!!! il n'a pas le droit et de plus se doit d’être assuré pour cela .......
Merci du conseil j’ai rendez vous avec un juriste pour être sûr et ensuite porter plainte pour lui car il est insistant
Messages postés
36830
Date d'inscription
mercredi 5 novembre 2003
Statut
Modérateur
Dernière intervention
4 août 2020
2 450
Porter plainte pour quel motif ?

Salutations,
On ne peut être tenu pécuniairement responsable que si la faute lourde est prouvée.
Le vol pourrait constituer une faute lourde si vous en étiez l'auteur et si cela révélait une intention particulière de nuire à votre employeur.
Donc, vous n'avez pas à rembourser quoi que ce soit en l'état.

Pour ce qui est de porter plainte devant l'insistance de l'employeur, je ne vois pas bien d'issue favorable à vrai dire.
Messages postés
19823
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
1 août 2020
7 208
Par contre, pour une telle faute, l'employeur a le droit de vous licencier pour faute grave (sans indemnité ni préavis), y compris en CDD.

Et donc en général, l'employeur a recours au chantage suivant : vous payez (en liquide sans rien signer, évidemment), ou vous êtes viré.

Et là, si le conseil légal est de refuser ce chantage, c'est à chacun de prendre sa décision.
Mais garder bien à l'esprit que si y'a pas de trace de ce remboursement illégal, l'employeur peut vous virer même si vous avez payé. Et que dès l'instant ou vous commencer à 'accepter' le chantage, l'employeur sait qu'il peut tout vous demander dès qu'il menace de vous virer.
Utilisateur anonyme
Bonjour,
Je ne serais pas aussi assuré que ça pour retenir la faute grave.
Cela dépendra des circonstances
Avez vous des antécédents, quelle est votre ancienneté, avez vous méconnu une obligation particulière (par exemple, on vous demande de fermer le véhicule et vous ne l'avez pas fait alors que vous étiez dans un quartier chaud) ?
Bref un ensemble d'éléments à prendre en compte car la finalité disciplinaire est de prendre une mesure sur des éléments objectifs et factuels, qui soit proportionnée à la faute commise.
Encore faut-il caractériser l'existence d'une faute.
Pas de faute si le véhicule a été fracturé on peut penser...
Les circonstances sont essentielles.
Cordialement
Justement j’ai était virée après lui avoir annoncer et maintenant y me demande de rembourser !
Messages postés
964
Date d'inscription
mardi 24 octobre 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
16 juillet 2020
307
cf post 7 de dna.factory: "Et donc en général, l'employeur a recours au chantage suivant : vous payez (en liquide sans rien signer, évidemment), ou vous êtes viré. " Vu que vous êtes virée, plus de chantage possible donc la réponse a été donnée au post 1 de tania57 : "non les sanctions pécuniaires sont interdites" !!
Utilisateur anonyme >
Messages postés
964
Date d'inscription
mardi 24 octobre 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
16 juillet 2020

Mais pour le coup, les sanctions pécuniaires n'ont de sens que si l'employeur est en position de les appliquer (à tort).
S'il est déjà licencié la question ne se pose pas sur le terrain de la sanction pécuniaire.
Et s'il est licencié sa responsabilité ne peut être engagée que sur la base d'une faute lourde.

Si c'est la faute lourde qui a été retenue, les circonstances permettent d'éclairer le questionneur sur le bien (ou mal) fondé de la rupture... et donc ... de ce qu'il peut attendre de l'avenir.
Messages postés
13444
Date d'inscription
mardi 1 janvier 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
3 août 2020
934
Bonjour

"y me demande de rembourser "
La réponse sur ce point vous a été donnée.

Cdlt
Utilisateur anonyme
Il y a eu effraction ?
Comment le vol s'est il produit ? Le véhicule était fermé ?

Le fait de lui annoncer le vol n'est pas le problème. Les circonstances du vol sont le point essentiel.

Mais il reste que : pas de faute lourde, pas de responsabilité pécuniaire de votre part.
Messages postés
19823
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
1 août 2020
7 208
Et bah dans ce cas, laissez le pleurer.

Soit il est assuré, et il essaye de vous entuber pour obtenir double remboursement.
Soit il n'est pas suffisamment assuré (parce que bon, ça coute de l'argent d'être bien assuré). Et dans ce cas, c'est son problème, pas le votre.
Merci de vos renseignement c’est Vraiment cool! J’ai fait une faute que je lui ai a avouer j’ai pas fermer le camion à clés parce que y ma donner un vieux camion qui avait du mal à fermé pour gagner du temps je le fermée pas donc le soir même je suis virée pas de soucis je lui ai dit j’ai commis une faute et un mois après y m’envoye un Message et me dit que je doit lui rembourser la moitié des colis donc 350 euros
Messages postés
19823
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
1 août 2020
7 208
Et comme on vous a dit, envoyer le bouler.
Vous avez fait une faute, et vous avez été licencié pour ça.
Ça s’arrête la pour ce qui vous concerne.
Messages postés
33819
Date d'inscription
samedi 22 mai 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
4 août 2020
6 775
Envoyez lui cette réponse
l’article L331-2 du Code du travail prévoit que les sanctions pécuniaires et amendes sont interdites à l’encontre d’un salarié.

Toute disposition ou stipulation contraire à l'interdiction des sanctions pécuniaires est réputée non écrite. Ainsi, une sanction pécuniaire qui serait prononcée en dépit de cette interdiction serait nulle.

L’employeur serait passible d'une amende de 3 750 euros.
Utilisateur anonyme
Bon, je pense qu'il n'y a pas matière à caractériser une faute lourde (sous le contrôle du juge si ça va jusque là). Le fait de ne pas fermer un véhicule chargé c'est pas ce qu'on peut faire de mieux, mais je vois mal où résiderait la volonté de nuire à l'employeur qu'il lui faudrait prouver.

Il vous a licencié pour faute grave ? (que dit votre lettre de notification... sans entrer dans le détail car cela vous regarde, mais elle parle de quel type de faute).

Comme dit dna.factory faut laisser faire a priori s'il n'a pas parlé de faute lourde.
Vous avez raison
Dossier à la une