Besoin de réponses rapides

Messages postés
1
Date d'inscription
samedi 8 décembre 2018
Dernière intervention
8 décembre 2018
- - Dernière réponse : Marley-18
Messages postés
6797
Date d'inscription
jeudi 4 janvier 2018
Dernière intervention
16 décembre 2018
- 8 déc. 2018 à 19:26
Bonjour,

J'ai vraiment besoin d'un conseiller très compétent. Je ne pense pas que les personnes extérieures puissent m'aider. Et c'est surtout pas le moment de me raconter n'importe quoi. S'il-vous-plaît, si vous ne connaissez rien ou que vous n'êtes pas sûr, merci de ne pas me répondre. Je vous remercie d'avance...

Alors, pour commencer j'ai 38 ans et je suis marié à une thaïlandaise. Mes parents ont un commerce de proximité et mon père est très malade. Je n'ai jamais voulu travailler avec mes parents de ma vie car ils ont une certaine vision des choses qui diffère beaucoup de la mienne. Il n'y a pas de hiérarchie dans l'entreprise et mon frère qui est le prochain gérant est trop familier avec les employés. Je n'aime pas non plus sa façon de travailler ni même son comportement envers les salariés.

Toute ma vie a été faite sur du va-et-vient. Je vais travailler ailleurs et je reviens pour faire plaisir à mes parents. Mais à chaque fois que je suis avec mes parents je suis très stressé, je n'ai plus envie de travailler, et même si je ne partais pas au travail, ma mère me payait et me disait toujours qu'il faut que je sois raisonnable. Ma mère m'a toujours aidé dans tout ce qui est matériel(logement, voiture, argent de poche, voyages, etc...) Le seul problème c'est qu'à chaque fois que je l'avais au téléphone elle me demandait de revenir travailler avec eux. Elle avait honte que ses clients lui disent que je devrais travailler avec eux car le magasin me reviendrait plus tard, etc...

Le comble de cette histoire c'est que quand je travaille ailleurs je suis vraiment très assidu et tous mes employeurs sont épatés de l'énergie que je dégage et me proposent même de renouveler mes contrats. Je suis trop content de me réveiller et de me sentir enthousiasmé dès la première minute. Hors, dans l'entreprise familiale, je ne fous rien. Je n'ai pas le goût du travail et le matin j'ai même pas envie de me réveiller pour aller travailler.

Là, ça devient très critique. J'ai eu une discussion avec mes parents dernièrement et mon père souhaite qu'avant de partir, il me voit réussir. Il m'a demandé ce que je comptais vraiment faire de ma vie. J'ai été honnête et je lui ai dit que je travaille dans le commerce avec eux car je n'ai que 2 parents, j'ai envie d'être là pour eux mais que je n'ai jamais été intéressé par leur commerce, que j'ai toujours voulu être boulanger-pâtissier mais qu'à chaque fois je me sentais obligé de revenir pour eux. Mon rêve a toujours été de devenir un vrai chef et de pouvoir ouvrir ma propre entreprise et même plusieurs boulangerie-pâtisserie dans le monde entier, que j'ai vu une émission à la télé où un jeune de 22 ans avait plus de 30 restaurants à travers le monde et que je me sentais mal car je me disais que cela pouvait être moi...Mon père m'a donc dit que ma tante avait un ami chef pâtissier et qu'il recherchait quelqu'un pour lui transmettre tous ses secrets de la boulangerie-pâtisserie avant de s'arrêter définitivement et que si je voulais il allait en parler à ma tante. J'ai été très content de sa réponse mais cependant la réponse de ma tante n'a pas été celle que j'espérais. Elle a dit que le métier était très dur, qu'il fallait se réveiller très tôt le matin et qu'elle ne me voyait pas dans cette branche car je ne fais que dormir toute la journée et que je ne suis pas assidu dans ma vie. Elle ne veut donc pas me présenter à son ami.

Aujourd'hui je vais voir mes parents pour leur rendre visite et profiter de la même occasion pour en savoir d'avantage sur la boulangerie-pâtisserie et là j'ai tout su... J'ai été vraiment déçu de la réponse de ma tante qui ne veut même pas m'aider et par la même occasion mon oncle était là lui aussi et il m'a dit que j'ai osé dire à mon père que je ne voulais pas le commerce alors qu'il est très malade, que j'étais un poids dans la société et que j'ai signé mon arrêt de mort. J'ai préféré partir car j'allais pleurer sur ces mots crus...

De retour chez moi j'ai décidé que je n'avais plus de famille. Je me suis dit que je ne veux plus jamais revoir ma tante ni même mon oncle et que ma seule famille reste mon père ainsi que ma mère. Les fêtes de fin d'année s'annoncent et je vais rester chez moi. Quant à ma femme, vu que ma famille l'adore, je vais lui dire de passer les fêtes avec ma famille car sinon elle va passer un mauvais Noël avec moi. Même mon neveu et ma nièce que j'aime tant, je vais éviter de les voir aussi car je n'ai rien à leur offrir et cela me fait mal juste à l'idée de penser à ça....

Je vais rendre mon appartement à ma mère car comme dit mon oncle et ma tante, ma mère est trop gentille avec moi et je ne mérite pas tout ce que j'ai.

Le 12 décembre j'ai rendez-vous avec pôle-emploi pour faire le point sur ma situation et comme j'ai fait une lettre de démission avec mes parents car je ne veux plus qu'ils me payent en ne faisant rien, donc je ne m'attends pas à être indemnisé.

Maintenant, je me retourne vers les personnes les plus compétentes pour me diriger, me dire quels sont mes droits et de quoi je peux bénéficier. Je ne peux pas prétendre à l'aide spécifique car je n'ai jamais gardé mes bulletins de paie ni même mes contrats de travail. Je n'ai jamais pris soin de ma paperasse. mon dossier a même été rejeté.

Que faire s'il-vous-plaît? Je me retrouve aujourd'hui sans travail, mais je compte bien travailler très prochainement car j'ai vu plusieurs offres sur pôle-emploi qui m'intéressent. Cependant, je vais me retrouver sans logement d'ici peu à moins que je puisse payer mon loyer à ma mère car j'ai plus envie de profiter d'elle.

Puis-je bénéficier d'une aide au logement pour que je puisse payer mon loyer qui m'a été donné jusqu'à présent à titre gratuit par ma mère? Dois-je changer d'appartement ? De quels autres droits puis-je bénéficier? Je ne me suis jamais penché sur la question auparavant car je me disais que je viens d'une famille assez aisée et que toucher le RSA ou même la CAF était une honte. Maintenant je n'ai plus rien, j'ai même rendu la voiture que mes parents me prêtaient jusqu'à présent.

Je résume : Je suis marié , ma femme et moi sommes sans emploi, bientôt sans logement car je vais rendre l'appartement à ma mère et je n'ai plus de voiture non plus. Tout ce que je possède en ce moment appartient en vérité à ma mère. Et concernant ma femme, j'ai dit à sa famille de ne pas s'inquiéter et que j'allais prendre soin d'elle. Hors aujourd'hui il m'est impossible de la rendre heureuse, elle qui a travaillé toute sa vie dans la banque et qui a tout plaqué pour moi. Aujourd'hui elle est sans emploi, elle ne parle pas le français même si elle suit des cours de français que la préfecture la finance et qu'elle est obligée de suivre les cours si elle veut voir son visa se renouveler. Je me retrouve sans un sou, ridicule et mon compte en banque est même débiteur. Je me sens tellement impuissant et j'ai même peur qu'elle divorce car je ne suis rien dans la vie. Si je lui annonce que je vais rendre l'appartement à ma mère je ne sais pas comment elle va le prendre...

Je vous prie de bien vouloir me diriger car je ne sais plus vers qui me tourner. J'ai envie d'avoir des enfants depuis longtemps mais comme ma vie est instable, je ne veux pas que mes enfants souffrent car je ne peux rien leur offrir. Je reste donc marié sans enfant jusqu'à ce que ma situation financière devienne normale. Honte à moi !

Je vous remercie d'avance

PS: Est-ce que ma femme peut prétendre à une aide aussi sachant qu'elle a travaillé plus de 25 ans dans la banque et qu'elle a démissionné pour venir me rejoindre ?
2 chômeurs dans un foyer qui ne sera plus le nôtre c'est vraiment pas la joie...
Afficher la suite 

Votre réponse

1 réponse

Messages postés
6797
Date d'inscription
jeudi 4 janvier 2018
Dernière intervention
16 décembre 2018
0
Merci
Bonjour,

Si vous obtenez des réponses, vous pourrez remercier celui ou celle qui aura eu le courage de tout lire, moi j'y ai renoncé.
Commenter la réponse de Marley-18
Dossier à la une