Arnaque téléphonique dans mon entreprise [Résolu]

Signaler
-
 Marie -
Bonjour,

Il y a trois mois, mon patron m'a laisser seule au travail et m'avais donner le téléphone au cas où des clients appelerai, quand il est parti, le téléphone c'est mis a sonné et c'était une dame qui disait faire parti de la centrale d'achat de l'entreprise etc j'ai fais ce qu'elle m'avais dit de faire mais par la suite j'ai appris que ceci était enfin de compte une arnaque téléphonique qui a coûter 250 euros à mon patron, cette semaine je me suis fais Convoquer par celui ci qui me réclame ces 250 euros. Je voulais donc savoir si il était en droit de me les réclamer et si je devais lui payer ?


++ MERCI ++

1 réponse

Messages postés
20215
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
23 novembre 2020
7 860
Les sanctions financières sont interdites.
Votre employeur n'a pas le droit de vous réclamer ces 250 euros, et il n'a pas le droit de les retirer de votre salaire fixe.

Dans l'éventualité ou vous auriez une part variable/primes, votre employeur peut peut-être, si les conditions d'attribution de la prime le permettent refuser de vous payer tout ou partie de la prime, sans relations directe avec le montant : il peut refuser de vous donner une prime de 1000 euros pour 250 euros perdus.

Par contre, et c'est là que ça devient moins marrant, votre employeur peut vous licencier pour faute grave (sans préavis, sans indemnités).
Pour 250 euros, c'est violent, surtout si répondre au téléphone ne fait pas partie de vos attributions. Mais c'est pas forcément ça qui l’arrêtera.
Rien ne vous empêchera de contester ce licenciement au prud'hommes. Personne ici ne peut prédire si vous aurez gain de cause ou pas.

Dans les faits, votre employeur va très certainement vous faire du chantage. Vous payez ces 250 (en liquide sans reçus tant qu'a faire), ou il vous licencie.
Accepter ce chantage est bien évidemment une mauvaise idée. Rien ne l’empêche de vous licencier quand même, ou de vous demander 500 puis 1000 euros pour d'autres raisons (y compris inventées).
Mais bon, c'est facile pour moi de vous donner ce conseil. Mon marché de l'emploi est à mon avantage, et c'est pas moi qui vais me faire licencier si l'employeur ne bluffe pas.
Merci beaucoup pour votre réponse, vous me conseillez donc de pas accepter de lui payer ces 250 euros ?
Messages postés
20215
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
23 novembre 2020
7 860
Oui mais en étant conscient qu'il risque de vous licencier.
Qu'il faudra donc se battre au prud'hommes et courir le risque du chômage.
D'accord merci beaucoup pour votre aide.
Je vous souhaite une excellente journée.
Dossier à la une