Placement abusif

Signaler
-
Messages postés
3
Date d'inscription
mercredi 31 octobre 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
31 octobre 2018
-
Bonjour, je m'appelle Chloé j'ai 29 ans je suis de Marseille .le 15 octobre ma fille a était placé et mon fils attend une place en foyer .je suis effondrée il n'y a aucun danger aucun soucis chez moi seule bémols ma belle sœur et malade et méchante c'est elle qui a alerté les service sociaux elle en revanche maltraité mes nièces.je ne sait pas comment faire pour récupère mes enfants je fourni des tonnes de preuves d'éléments mais la juge m'a dans le collimateur et l'avocate de ma fille qui doit être neutre à pris parti pour le père de ma fille.mes enfants on tous chez moi un joli logement de l'amour presque enfants rois mais pas de maltraitances...que faire j'ai fait appel de la décision mon fils de 4 ans en foyer autant vous dire que je ne supporte pas et ma fille et triste plus joyeuse elle exprime son désir de revenir personne l'entend ...il faut être courageuse mais mes larmes coulés seule je donne tous à mes enfants .quel stabilité leur donne ton la ..ma fille change d'école pleure mais dans quel monde vie t on ....ces gens croient qu'il on l'a science infuse qu'il font bien .non c'est faux je suis victime d'une très mauvaise plaisanterie j'ai du mal à comprendre que avec toutes ses preuves on place des enfants à oui manque de finance et de personnel pour venir chez moi pas possible de faire une enquête social c'est pour cela qu'ils sont placés

1 réponse

Messages postés
21579
Date d'inscription
vendredi 18 mars 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
27 février 2021
15 001
Bonjour,

Et dans tout ça, vous avez bien un avocat, non ?
Qu'en pense-t-il ?
Messages postés
3
Date d'inscription
mercredi 31 octobre 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
31 octobre 2018

Bonjour oui j'ai une avocate qui se bat pour les enfants et moi elle n'a jamais vu ça et ne comprend pas
Messages postés
3
Date d'inscription
mercredi 31 octobre 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
31 octobre 2018

Que l'on place les enfants sans enquêtes sociale sur des dires d'une personne que je ne voit pas ... Et me preuves à moi on s'en fou