Taxe ordures ménagères et caution

LadyE28 - 2 oct. 2018 à 15:09 - Dernière réponse : djivi38 21037 Messages postés dimanche 12 avril 2015Date d'inscription 21 octobre 2018 Dernière intervention
- 2 oct. 2018 à 17:07
Bonjour, nous avons quitté notre logement le 30/06/2018 et nous venons seulement de récupérer notre caution! A notre surprise alors que l’on nous avait verbalement confirmé la récupérer en totalité on nous a déduit la taxe d’ordures ménagères.... on passe de 1007€ à 869€ (taxe de 131€) est-ce normal?
Le logement a été immédiatement reloué ne devons-nous pas la partager avec les nouveaux locataires ?
Avons-nous un recours possible suite au retard de règlement de la caution?
Merci d’avance
Afficher la suite 

Votre réponse

5 réponses

djivi38 21037 Messages postés dimanche 12 avril 2015Date d'inscription 21 octobre 2018 Dernière intervention - 2 oct. 2018 à 15:26
0
Merci
bonjour,

1°) Il ne s'agit pas de "caution", laquelle est une personne qui s’engage à régler au bailleur les éventuels impayés du locataire dont il se porte garant, mais de DG = DÉPÔT DE GARANTIE.

2°) Le remboursement au bailleur de la TEOM dépend entre autre de la qualification de vos autres charges.

Voici mon petit topo habituel sur la TEOM (Taxe Enlèvement Ordures Ménagères) dans le cas des locations à usage d'habitation principale soumises à la loi du 6 juillet 1989 :

Le calcul de la TEOM s’effectue sur la même base que la taxe foncière sur les propriétés bâties, c'est-à-dire sur la valeur locative cadastrale; cependant la commune peut décider de plafonner cette valeur locative. Le montant de la taxe correspond à ce montant multiplié par le taux fixé librement et annuellement par la collectivité.

La TEOM est une TAXE payée par le propriétaire en même temps que sa TF de l’année en cours, mais qui, pour un bail d’habitation, est à la charge du locataire, lequel doit – sur demande du propriétaire - la lui rembourser.
[Voir la loi du 6 juillet 1989 complétée par le décret n° 87-713 du 26 août 1987 article 8 « Imposition et redevances »]

-> Si les appartements sont en copropriété : le partage se fait comme les autres charges : tantièmes, millièmes, etc.

-> Si les appartements sont en mono propriété : il n'y a pas de règle, mais la loi dit que la répartition doit être équitable. Les tribunaux retiennent la répartition par surfaces.

-> Si maison individuelle (donc charges = 0) : la TEOM est due.

SAVOIR SI la TEOM doit être remboursée au bailleur :

Sont exonérés de la taxe d'enlèvement des ordures ménagères les logements situés dans la partie de la commune où ne fonctionne pas le service d'enlèvement d'ordures. Donc, du moment que le service de ramassage existe, la TEOM est due par le propriétaire, lequel peut se la faire rembourser par son locataire de la façon suivante :

Si les charges mensuelles sont « AU RÉEL » (cas en « vide » et/ou en « meublé » si c’est le choix du propriétaire) : La TEOM est remboursable par le locataire, en une seule fois et au centime près, selon les 3 principes suivants :

=> SUR JUSTIFICATIF : [copie de la TF ou tenue à disposition du locataire pendant 6 mois après la demande. Une vérification peut également être faite aux impôts]. Le locataire doit prendre le temps de vérifier que le montant demandé correspond bien à son SEUL logement (valeur cadastrale du logement);

=> AU PRORATA JOURNALIER du temps d'occupation du locataire (si arrivée et/ou départ en cours d'année);

=> ET SANS LES FRAIS DE GESTION/RÔLE (au bas de l'avis de taxe foncière du propriétaire), lesquels sont toujours uniquement à la charge des propriétaires.

¤ Possibilité pour le bailleur d’inclure une provision mensuelle établie sur le montant de la TEOM de l’année N-1 et de faire, une fois l’avis de la TEOM de l’année N reçu, une régularisation globale charges+TEOM.

Si les charges mensuelles sont « FORFAITAIRES » (cas en meublé) : le propriétaire peut faire une « indexation » annuelle, au même titre que le loyer. Ce forfait comprenant toutes les charges récupérables, la TEOM ne peut donc pas être réclamée en supplément.
https://www.pap.fr/conseils/location/les-charges-locatives/a2066/location-meublee-charges-reelles-ou-forfaitaires (dernière phrase).
Toutefois, quand il établit le contrat de location, le propriétaire peut prévoir d'y rajouter une clause particulière prévoyant, qu'accessoirement au forfait de charges, le locataire lui remboursera sa quote-part de taxe d'enlèvement des ordures ménagères.

• ATTENTION : ne pas confondre TEOM (Taxe) et REOM (Redevance) et RS (redevance spéciale) :
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F22730
http://www.cc-orb-jaur.fr/-la-redevance-d-enlevement-des-.html

3°) Restitution tardive du DG :
voici un extrait de mon topo sur le DG :
=> Si le propriétaire dépasse les délais de restitution entière ou partielle du DG, le locataire - à condition qu’il n’ait pas de dettes de loyer ni de provisions mensuelles de charges au rendu des clés et qu'il ait donné ce jour-là sa nouvelle adresse - est en droit d’obtenir (mise en demeure par courrier R+AR) une pénalité égale à 10% d’1 mois de loyer hors charges par mois de retard commencé (et si par tribunal, des dommages et intérêts, en sus et s’il en fait la demande, au titre de l’art. 700 du Code civil).
https://www.litige.fr/articles/depot-de-garantie-non-rendu-caution-proprietaire-locataire-penalite-retard
À défaut de conciliation, le litige peut être porté devant le tribunal d’instance dans un délai de 3 ans à partir du jour où le DG aurait dû être versé.
Cette pénalité de 10% n'est donc pas due l'absence de restitution résulte du défaut d'indication par le locataire de l'adresse de son nouveau domicile, puisque : « Informer par écrit son bailleur de sa nouvelle adresse est une obligation pour le locataire sortant. » (Article 22 de la loi du 6 juillet 1989).

4°) => RECOMMANDATIONS :

I - Accompagnez vos courriers R+AR d’une « lettre simple en suivi », ainsi, même si le R+AR n’est pas retiré, vous aurez quand même la preuve que le destinataire a bien reçu vos courriers.
II - Ou MIEUX : envoyez un PLI recommandé avec AR :
https://www.intendancezone.net/spip.php?breve119
http://cgtnature.free.fr/blog/spip.php?article24
III - Gardez toujours une copie de vos courriers R+AR, ainsi que les récépissés correspondants.

cdt.
Bonjour, merci pour votre réponse.
Je viens de demander les justificatifs à l’agence pour le montant prélevé sur le DG.

En ce qui concerne le DG nous pouvons donc réclamer les 10%/ mois de retard car lorsque nous avions parlé de ce droit l’afence Nous a répondu que nous n’aurions pas gain de cause car le retard venait des services des impôts qui étant fermé en août accusent un retard de traitement dans les demandes de justificatif foncier... est-ce vrai ou pouvons-nous toujours faire un recours ?? Merci d’ avance
djivi38 21037 Messages postés dimanche 12 avril 2015Date d'inscription 21 octobre 2018 Dernière intervention > LadyE28 - 2 oct. 2018 à 16:25
La restitution partielle d'un DG doit se faire sous 2 mois maxi et la restitution intégrale sous 1 mois à partir de la remise des clés, sous peine de pénalités.

En copropriété, le propriétaire est en droit de conserver (en sus des éventuelles retenues dues à EDLS différent de celui d'entrée) jusqu’à 20% maximum du montant de 1 mois de loyer hors charges, en vue de la régularisation définitive des charges, et de restituer le solde éventuellement dû, sans intérêts, dans le mois qui suit l'arrêté annuel des comptes de l'immeuble (art. 22 de la loi du 6/7/1989 modifié par la loi n°2014-366 du 24 mars 2014 - art. 6).

Si dégradations légalement retenues (= mentionnées sur EDLS - et pas sur EDLE – et NON rajoutées après signatures) => justificatifs [devis (accepté ou non) OU factures (Cour de cassation, 3 avril 2001)] des montants retenus correspondants aux dégradations, diminuées d’un % de vétusté, que le propriétaire doit fournir SOIT lors de la restitution partielle du DG SOIT dans des << délais raisonnables >> (Cass. Civ III : 8.12.09, n° 08-20340) après mise en demeure (R+AR) par le locataire pour réclamer au bailleur de lui fournir ces justificatifs.
DONC : aucun rapport avec les vacances des impôts !! L'agence se fout de vous ! Les avis de taxe foncière des bailleurs leur arrivent toujours à temps, sept./oct.

Si vous n'aviez pas de dettes de loyer ni de provisions mensuelles de charges au rendu des clés et que vous ayez donné ce jour-là votre nouvelle adresse : vous réclamez la pénalité de retard de 10% du montant de 1 loyer hors charges par mois de retard entamé (même de 1 jour).

cdt.
Merci beaucoup pour votre aide je vais rédiger la lettre et l’envoyer dès demain matin.

Cordialement,
djivi38 21037 Messages postés dimanche 12 avril 2015Date d'inscription 21 octobre 2018 Dernière intervention > LadyE28 - 2 oct. 2018 à 17:07
par courrier R+AR !
Commenter la réponse de djivi38

Dossier à la une