Faillite [Résolu]

Messages postés
1
Date d'inscription
dimanche 29 juillet 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
29 juillet 2018
- - Dernière réponse :  forma - 30 juil. 2018 à 14:46
Bonjour,


Ma femme a creer une rhumerie il y plus d'un an avec sa mere.

Elles ont donc fait appel a un expert comptable pour les diriger et conseiller.

A peut pres 8 mois apres l'ouverture.
Avec l'experience, et a la vue du compte en banque en chute libre a force de charge insoutenable, elles ont appris que ce dernier leur a fait ouvrir leur entreprise pas du tout au bon statut.. (SARL au lieu de SAS).

Entre l'argent a investir pour ouvrir une SARL et les charges hallucinante qui tomber chaque mois elle ont fini par mettre la clef sous la porte..

Bien sure elles lui on reclamer de changer de statut et on meme tenter de changer d'expert mais les frais etais bien trop important dans un cas comme dans lautre... elles se sont retrouver face au destin nefaste de leur entreprise sans pouvoir faire quoi que se soit...

il ya 3 mois elles ont vendue leur local et on eu un rdv avec l'expert pour la fermeture de la société, elles ont signé des papier, l'expert a dit "on s'occupe de tout" et aujourd'hui, nous venons d'apprendre que rien a etais fait, la société n'est toujour pas cloturé, et que du coup, il y a 3 mois de charges a payer ...

Je juge donc personellement cet "expert comptable" d'imcompetent et totalement responsable de la faillite de cette entreprise.

Mais au dela du personelle, juridiquement parlant, est ce que il y a quelque chose a faire ou a tenter ?


Merci d'avance.
Afficher la suite 

1 réponse

0
Merci
bonjour
SAS ou SARL le capital est libre donc pas de plus gros capital dans SARL
Les charges liées à la rémunération du Président (SAS) sont plus élevées que celles du gérant (SARL)
si pas de rémunération du Président, pas de charges sociales, si pas de rémunération du gérant cotisations forfaitaires.
Je ne pense donc pas que le choix de la structure soit la cause de vos déboires, il faut chercher ailleurs
Commenter la réponse de forma
Dossier à la une