Legionellose et legislation [Résolu]

Messages postés
18
Date d'inscription
vendredi 17 mai 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
16 juin 2018
-
Bonjour,

J'habite en copropriété dans une barre d'immeuble des années 1970, avec eau chaude collective, contenant plus d'une centaine de logements habités, soit environ 200 à 300 personnes. Des analyses ont révélé la présence de légionelle, d'abord à 15000 UFC/L en septembre dernier, puis à 55000 UFC/L en décembre (mesures relevées dans une douche, d'autres mesures plus faibles mais >1000 UFC/L ont été faites en d'autres points de collectes).

Fin décembre, une intervention a été annoncée dans les douches de chaque logement pour 6 semaines plus tard, demandant à chaque résident d'être présent toute la journée ou de laisser sa clé au concierge. Le message n'est pas bien passé (de nombreux résidents ne pouvant pas être là toute la journée), et cette intervention a été reportée fin mars.

Interdiction a été faite d'utiliser l'eau chaude le jour de l'intervention, mais aucune mesure particulière n'a été exigée dans l'intervalle.

Je ne connais pas la législation mais j'ai entendu dire que, les valeurs relevées étant supérieures à 1000 UFC/L, le syndic aurait dû interdire l'usage des douches jusqu'à l'intervention.

- D'un côté ça me semble insensé d'interdire aux gens de se doucher pendant 3 mois (voire 6 mois en partant de septembre).

- D'un autre côté j'ai été pris à parti sur le fait que j'aurais dû, à titre personnel, interdire les douches à mes enfants.

J'aimerais donc savoir :

1) Est-ce que le syndic a commis une faute en n'affichant pas d'interdiction formelle de se doucher pour tous les résidents, dès le premier prélèvement (en septembre) ou le second (en décembre) ?

2) Est-ce que j'ai commis une faute en n'interdisant pas moi-même la douche à mes enfants pendant toute cette période ?

Merci d'avance si quelqu'un peut me renseigner.
Afficher la suite 

Votre réponse

2 réponses

Messages postés
14106
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
24 mai 2019
4705
0
Merci
Bonjour,
La légionellose est dangereuse, c'est vrai. Mais ce n'est pas la peste !
Les moyens de prévention existent et sont très simples :
La température de l’eau chaude à la sortie des ballons d'eau chaude doit être portée à 60°C car à cette température les bactéries ne prolifèrent pas.
Commenter la réponse de anemonedemer
Messages postés
18
Date d'inscription
vendredi 17 mai 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
16 juin 2018
0
Merci
Merci pour votre réponse. La situation est un peu plus compliquée que cela dans mon immeuble, du fait qu'il n'y a pas de ballons mais une production d'eau chaude globale, par une petite usine, et distribution par des km de tuyaux pour tous les logement de cette résidence et d'autres dans le quartier.

Cela dit ma question ne portait pas sur l'intervention elle-même, mais sur les mesures sanitaires qu'il fallait prendre ou pas, d'un point de vue légal, durant les mois qui se sont écoulés entre le diagnostique et l'intervention. Et éventuellement aussi sur les délais de ladite intervention, qui me semblent exagérément longs :

- le syndic a-t-il bien fait son travail ?
- ai-je moi-même fait ce qu'il fallait ?

Seul le point de vue légal, et non technique, m'importe ici car comme je l'ai dit j'ai été pris à parti : j'ai été accusé oralement de maltraitance envers mes enfants et de négligence quasi-criminelle (eh oui, rien que ça...!). Même s'il n'y aura pas de suite, j'aimerais tirer cela au clair.
anemonedemer
Messages postés
14106
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
24 mai 2019
4705 -
Sur le point de vue légal, vous devriez poser la question à l'ARS de votre département.
Commenter la réponse de papagéa
Dossier à la une