Comment calculer des indemnités de préjudice subig [Résolu]

frama83 52 Messages postés mardi 3 septembre 2013Date d'inscription 19 mai 2018 Dernière intervention - 19 mai 2018 à 12:17 - Dernière réponse : anemonedemer 4823 Messages postés mardi 21 février 2017Date d'inscription 16 juin 2018 Dernière intervention
- 19 mai 2018 à 14:38
Bonjour,
Je souhaite un conseil sur une estimation d'indemnités pour préjudices subis à la suite d'un litige.

Une infiltration d'eau sur le mur de mon bien, en provenance de la salle de bains de ma voisine, a été constaté le 31 janvier 2015. Il s'en est suivi un certain nombre d'actes, de travaux et les désordres devraient disparaître à la fin d e l'année.
Une procédure judiciaire est en cours, un expert judicaire nommé, et dans ses conclusions celui-ci me demande une estimation de préjudice.
Au départ de ma locataire, je souhaitais vendre ce bien. L'agence immobilière m'a fait savoir, au bout de 2 mois, que ce bien ne pouvait plus être présenté à la vente tant que les désordres constatés n'étaient pas résolus.
L'agence a estimé ce bien à 186 000€ net vendeur en 2015.
Ce bien était loué 745€/mois
Je pense demander le remboursement des taxes foncières et charges de copropriété et pour le préjudice subi depuis le 31 janvier 2015, je ne sais comment faire? Un mois de loyer depuis le 31 janvier 2015, un taux annuel par rapport à l'estimation du bien?

Que pouvez-vous me conseiller?

Merci de votre aide.

Cordialement

Frama83
Afficher la suite 

Votre réponse

1 réponse

anemonedemer 4823 Messages postés mardi 21 février 2017Date d'inscription 16 juin 2018 Dernière intervention - 19 mai 2018 à 14:38
0
Merci
Bonjour,

Pour quelle raison est parti le locataire ? congé pour vendre ou dégoûte de la situation ?
A quelle date est-il parti ? si le loyer a été payé pendant sa présence, vous n'avez eu aucun préjudice sur cette période.
Ensuite il faut voir le retard pris pour la mise en vente. Comptez 1 loyer+charges par mois d'inoccupation.
Commenter la réponse de anemonedemer
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une