Médecine du travail

Galle - 16 mai 2018 à 21:22 - Dernière réponse :  xler42
- 17 mai 2018 à 14:38
Bonsoir j'ai eu un Rdv avec mon médecin dû travail pour un contrôle après congés maternité en janvier et ayant une tension élevé et sous traitement il m'a demandé d'aller consulté un cardiologue. Je n'ai pas le temps d'y aller. Et aujourd'hui la médecine du travail m appelle pour me dire qu'il aimerait avoir un compte rendu du cardiologue j'ai répondu que je n'avait pas le temps pour consulter et on me repond qu'il peut me mettre inapte au travail si je ne fais pas ce qu'il faut. Pourriez-vous me dire si il a le droit de faire cela sachant que je travail depuis 15 ans au meme endroits et que je ne m'arrête jamais?cordialement.
Afficher la suite 

Votre réponse

1 réponse

0
Merci
Bonjour,

Vous n'êtes vraiment pas sérieuse.

Le médecin du travail détecte une pathologie non controlée sous traitement qui risque d'être aggravée par la reprise du travail et potentiellement dangereuse (AVC, accident coronarien, etc). Il souhaite un avis spécialisé auprès du cardiologue (qui est en capacité de réaliser un bilan que ne peut pas faire lui-même le médecin du travail) afin de protéger votre santé. Il exerce donc ses missions régaliennes (code du travail, code de la santé publique). Il n'a par contre pas de pouvoir de contrainte.

Donc il a parfaitement le droit de vous mettre en inaptitude médicale si de votre coté vous refusez de vous prendre en charge.

Que diriez vous si il vous mettait apte et que vous fassiez un accident cardiaque au décours. Vous seriez probablement la première à vous retourner contre lui, de même que votre employeur.

J'ajoute qu'en cas de contrôle par le médecin conseil, celui-ci refusera de poursuivre la prise en charge de votre arret de travail, si vous refusez de suivre les prescriptions de vos médecins.

Donc d'un coté vous n'aurez plus le droit à l’arrêt de travail, et de l'autre, vous n'aurez plus le droit de travailler !

Prenez ce rendez vous vite et bonne journée.
Commenter la réponse de xler42
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une