Legataire universel et reserve héréditaire

louiseric24 1 Messages postés dimanche 8 avril 2018Date d'inscription 8 avril 2018 Dernière intervention - 8 avril 2018 à 08:07 - Dernière réponse :  Louiseric24
- 8 avril 2018 à 16:51
Bonjour,
Etant légataire universel, puis réclamer à percevoir l'intégralité de la succession ? A charge pour moi de la répartir en respectant les règles de la réserve héréditaire.
Bien cordialement
Afficher la suite 

4 réponses

Répondre au sujet
condorcet 25416 Messages postés jeudi 11 février 2010Date d'inscription 21 avril 2018 Dernière intervention - 8 avril 2018 à 08:33
0
Utile
3
puis réclamer à percevoir l'intégralité de la succession ?
Le legs universel concerne "l'universalité" du patrimoine du testateur.
Les droits des héritiers "réservataires" devant être respectés, ce legs sera réduit en conséquence.

A charge pour moi de la répartir en respectant les règles de la réserve héréditaire.
La répartition se fera dans le cadre d'un partage consensuel.
A défaut, la Justice sera sollicitée pour trancher le litige.

Il peut se régler plus simplement par le versement d'une compensation financière du légataire universel aux ayants droit réservataires.
Merci pour la réponse.
Oui bien sûr. Mais ce partage doit-il être fait obligatoirement par un notaire ou puis-je le faire ?
condorcet 25416 Messages postés jeudi 11 février 2010Date d'inscription 21 avril 2018 Dernière intervention > Louiseric24 - 8 avril 2018 à 08:56
ou puis-je le faire ?
En l'absence de biens immobiliers, l'intervention d'un notaire n'est pas obligatoire.
Le partage ne peut que résulter d'une acceptation entre tous.
Ayant les "cartes en mains" en votre qualité de légataire universel vous êtes apte à proposer un projet de partage ou, plutôt, de compensation puisqu'il s'agit d'une réduction de legs.
Il n'en demeure pas moins que parties prenantes doivent en accepter les termes ce qui ne sera pas certain au premier abord.
Commenter la réponse de condorcet
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une