Paiement non autorisé pris par un huissier

RUN81 - 14 mars 2018 à 11:10 - Dernière réponse :  RUN81
- 14 mars 2018 à 12:46
Bonjour,
Voilà j'ai une petite dette que je paye à l'amiable par mensualités par l'intermédiaire d'un huissier.
J'ai donné à cet huissier mon numéro de CB et celui ci fait un paiement tous les mois.
Au départ Il était convenu de payer le 28 du mois en cours. J'ai décalé la date du paiement au 5 du mois suivant. (soit 7 jours de décalage)
À ce jour j'ai réglé toutes mes mensualités que ce soit le 28 au début et puis le 05.
Hors cet huissier a fait ce mois ci des paiements supplémentaires en plus de la mensualités convenue.
Il m'oppose un retard d'un mois dans mes mensualités, (ce qui est fait j'ai mes relevés de compte qui le prouvent) et de ce fait un rattrapage !!
Je ne suis pas d'accord.
Il refuse de me rembourser pour ce mois le trop perçu indûment.
Et moi j'ai ai besoin même si ce n'est pas une grosse somme.
Que faire ? C'est de ma faute ? Je ne peux pas décaler le paiement ? C'est ce décalage de 7 jours en plus qu'il considère comme un mois de retard ?
(c'est à dire que la mensualité de février je l'ai payé je 05 mars et que celle de mars je la payerais le 05 avril)
Il n'y a pas de procédure de saisie sur mon compte, donc à t'il le droit de prendre de l'argent sans mon autorisation ? Suis je fautive d'avoir donné mon numéro de CB ?

Puis je déclarer cette somme prise indûment en fraude à la CB ?

J'ai déjà fait opposition sur la carte pour éviter que ça ne se reproduise et je compte régler mes mensualités autrement.

Merci d'avance
Afficher la suite 

Votre réponse

9 réponses

Marley-18 3509 Messages postés jeudi 4 janvier 2018Date d'inscription 17 juin 2018 Dernière intervention - 14 mars 2018 à 11:17
0
Merci
Bonjour,

Puisque vous avez bloqué le prélèvement automatique, vous régulariserez ce fameux mois..

Sachez que sans jugement l'huissier ne peut que vous menacer, rien d'autre.
Commenter la réponse de Marley-18
0
Merci
Alors en fait peut être que je n'ai pas été très claire dans mes écrits, je n'ai aucun mois de retard, relevés de compte faisant foi. Nous sommes le 13 mars et à ce jour ma dernière mensualités payée est celle de février (payé avec un décalage de 7 jours donc le 05 mars), et je n'en ai manqué aucune autres. Donc cet huissier m'a pris plus d'argent que convenu et ne veut pas me rendre le trop perçu.
Il me dit que c'est un rattrapage d'un retard, hors il n'y a aucun retard (et je lui en ai fourni la preuve).
Il s'est donc servi via ma CB sur mon compte sans autorisation de ma part et sans jugement de saisie.!
Je voulais savoir ce que je pouvais faire à part subir ce que je considère comme un vol !

Hors moi j'en ai besoin pour au moins pouvoir faire des courses pour faire manger mes enfants
Commenter la réponse de RUN81
Marley-18 3509 Messages postés jeudi 4 janvier 2018Date d'inscription 17 juin 2018 Dernière intervention - 14 mars 2018 à 12:04
0
Merci
Certains sont de mauvaise foi et vous n'y pourrez rien, seule possibilité, le mois prochain vous ne paierez pas et vous ignorerez ses menaces, vous sauterez un mois.

Mais pour ce mois-ci je doute qu'il vous rembourse.
Commenter la réponse de Marley-18
0
Merci
Bonjour,

Pour résumer, pour être sûr de bien comprendre :

-Votre règlement était fait le 28 de chaque mois. Donc pour janvier, paiement le 28 janvier.
-Vous avez demandé de décaler le paiement au 5 du mois.

==> ce qui fait que pour février, il n'y a pas eu paiement ==> le règlement du 5 mars étant le règlement... du mois de mars.

Pour vous, il s'agit d'un décalage de 7 jours. Mais pour l'huissier, il s'agit d'un décalage de 23 jours !
Non non pas du tout je vous fais les récapitulatifs dès paiements
27 mais 2017
28 juin 2017
28 juillet 2017
29 Août 2017
05 octobre (paiement de septembre en décalé)
05 novembre 2107(paiement décalé de octobre)
05 décembre (paiement décalé de novembre)
05 janvier 2018 (paiement décalé de décembre 2017)
05 février 2018 (paiement décalé de janvier 2018)
05 mars 2018 (paiement décalé de février 2018)
Et le 09 mars paiement non autorisé.

Donc en fait si je comprends
Votre raisonnement l'huissier considère que le paiement du 05 vaut pour le mois en cours et pas pour le mois précédent décalé de 7 jours. Il voudrait en fait que je paye d'avance (comparativement au 28 du
mois du début).

En même temps c'est le cas depuis octobre , il aura pu me le dire !
Oui, c'est comme dans mon exemple. Vous avez donc bien un décalage...
Sauf que je lui ai envoyé un mail le 02 octobre 2017 disant que j'effectuerai le paiement de Septembre le 05 octobre ( c'est bien précisé de septembre et non octobre), il n'a rien dit et à effectuer me paiement. Ensuite j'ai effectué tous les paiements le 05. Je précisait chaque fois me paiement de quel mois il s'agissait. Depuis 5 mois il n'a pas considéré ça comme un retard. Et la d'un coup ça lui pose problème? Il ne m'en a jamais parlé.
Et oui c'est sujet à interprétation car aujourd'hui 14 mars 2018 (le mois de mars n'est pas fini je ne suis pas en retard) je suis censée avoir versé déjà 10 mensualités hors j'en ai versé ben 10.
Selon moi il n'y a pas de retard mais que de le mauvaise foi.
Commenter la réponse de Komar
0
Merci
Merci beaucoup pour votre réponse.
C'est bien dommage cette mauvaise foi car les relations ont toujours été bonne je paye depuis 10 mois sans soucis.
Peut être à t'il la pression du créditeur ??
Bon donc je peux m'assoir sur cet argent. Ça va être un peu dur.
Merci bcp en tout cas bonne journée.
Commenter la réponse de RUN81
poupougne13 43811 Messages postés jeudi 25 octobre 2007Date d'inscription 9 mai 2018 Dernière intervention - Modifié par poupougne13 le 14/03/2018 à 12:20
0
Merci
Bonjour....

Bon donc je peux m'assoir sur cet argent : ben....non, tu finiras au même montant mais décalée....!
"Plus" que les dates, c'est la somme totale et donc le nombre de versement qui comptent.
Cdt,
@+


"Qui veut gravir une montagne commence par le bas ! "
Signé : "Gillette" alias  "nobody" ! ;)   (°!°)
Commenter la réponse de poupougne13
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une