Pénalités loueur chez Airbnb

ornito - 11 févr. 2018 à 13:33 - Dernière réponse : dna.factory 16376 Messages postés mercredi 18 avril 2007Date d'inscriptionContributeurStatut 25 mai 2018 Dernière intervention
- 12 févr. 2018 à 11:31
Bonjour,

Airbnb déduit à présent une somme forfaitaire sur les paiements de locations à venir, lorsque le propriétaire annule une réservation. Est-il légal d'amputer ainsi des paiements de services faits, même si le propriétaire annule une location (la somme n'est pas créditée à la personne qui loue) ?

merci
Afficher la suite 

Votre réponse

3 réponses

Meilleure réponse
dany311 15876 Messages postés jeudi 11 février 2010Date d'inscriptionContributeurStatut 14 avril 2018 Dernière intervention - 11 févr. 2018 à 13:44
2
Merci
Bonjour
voir les CGV de Airbnb
en vous inscrivant chez eux vous acceptez leurs CGV

Si vous ne voulez plus avoir ce genre de désagrément ; vous annulez votre inscription et vous louez par vous même

Merci dany311 2

a aidé 14858 internautes ce mois-ci

Toutes les CGV ne sont pas forcément légales :c'était le sens de ma question; pas d'avoir des conseils en immobilier.
Commenter la réponse de dany311
dna.factory 16376 Messages postés mercredi 18 avril 2007Date d'inscriptionContributeurStatut 25 mai 2018 Dernière intervention - 12 févr. 2018 à 11:31
0
Merci
Je ne vois pas vraiment le problème ici.
Vous annulez, vous forcez le site à trouver en urgence une autre location pour le client, voir à l'indemniser.
C'est donc normal qu'il vous refacture ces frais supplémentaire.

Au lieu de vous réclamer de l'argent (chose que vous auriez pu refuser car vous considérer que ce n'est pas votre problème), AirBnB joue la facilité en vous le décomptant simplement de votre prochaine location.
C'est le principe d'un avoir. Sauf qu'ici, c'est vous qui donnez un avoir à AirBnB.

Si vous aviez fait la location en direct, vous auriez du payer cette somme directement au client lésé.
Commenter la réponse de dna.factory
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une