Prélèvement suite à une amende

Cha - 11 févr. 2018 à 02:22 - Dernière réponse : jodelariege 1309 Messages postés jeudi 18 février 2016Date d'inscription 16 juillet 2018 Dernière intervention
- 11 févr. 2018 à 12:06
Bonjour,

Je viens d'être prélevée sur mon compte d'un montant de 180€ par le Trésor Public, apparemment pour une amende impayée.
J'ai déménagé je n'habite plus à mon ancienne adresse, où d'après les nouveaux locataires (qui ne m'ont bien sûr pas prévenue) j'aurais reçu plusieurs courriers pour "amende impayée suite à contravention RATP".
Sauf que le problème est le suivant : je n'habite plus à Paris depuis deux ans, je ne m'y suis pas rendue depuis, et bien évidemment je n'étais donc pas à Paris le jour de la dite contravention.
Je soupçonne que quelqu'un me connaissant se soit fait "passer pour moi", mais c'est improuvable, et c'est surtout une présomption.

Quel recours existe-t-il? Comment puis-je faire valoir ma contestation?

En vous remerciant par avance.
Afficher la suite 

Votre réponse

5 réponses

Meilleure réponse
jodelariege 1309 Messages postés jeudi 18 février 2016Date d'inscription 16 juillet 2018 Dernière intervention - 11 févr. 2018 à 09:47
1
Merci
bonjour ,sans preuve il n'y a pas de contestation ;on pourra vous répondre que même si vous n’habitez pas Paris depuis tant d'années vous pouvez vous y rendre en voyage......de plus l'amende a dû être donnée au vu de la carte d'identité de la personne donc si vous avez reçu cette amende à votre nom et votre adresse il doit s'agir vraisemblablement de vous,sauf si quelqu'un a récupéré votre carte d'identité (perte,vol...)mais il faut alors une déclaration de perte ou de vol...

Merci jodelariege 1

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

droit-finances a aidé 14071 internautes ce mois-ci

ginto5 8442 Messages postés mercredi 4 juin 2008Date d'inscription 18 juillet 2018 Dernière intervention - 11 févr. 2018 à 10:21
Hélas ! lorsqu'un contrevenant est pris en défaut de titre de transport, les contrôleurs demandent la présentation d'un titre d'identification....mais les contrevenants chevronnés répondent qu'ils n'en ont pas et donnent une identité et une adresse "bidon".
Et la machine est lancée avec ces fausses informations....
Commenter la réponse de jodelariege
jodelariege 1309 Messages postés jeudi 18 février 2016Date d'inscription 16 juillet 2018 Dernière intervention - 11 févr. 2018 à 10:31
0
Merci
bonjour ,
ok mais il faut quand même beaucoup de chance en donnant un nom et une adresse bidon de tomber sur un vrai nom et une vraie adresse qui correspond au nom...il y a un post la dessus où justement si le contrevenant n'a pas sa carte d'identité sur lui les contrôleurs le gardent avec eux et appellent la police...
je pense que les contrôleurs ont l'habitude de rencontrer des contrevenants qui donnent de faux noms et de fausses adresses et qu'ils demandent systématiquement la carte d'identité:pas de carte d'identité =appel de la police....
roudoudou22 10218 Messages postés vendredi 11 janvier 2013Date d'inscription 18 juillet 2018 Dernière intervention - 11 févr. 2018 à 11:46
il faut quand même beaucoup de chance en donnant un nom et une adresse bidon de tomber sur un vrai nom et une vraie adresse qui correspond au nom

Pas du tout, il suffit juste d'avoir pris un nom et une adresse dans l'annuaire téléphonique et de l'avoir réserve dans un coin de sa mémoire en cas d'infraction.
Commenter la réponse de jodelariege
jodelariege 1309 Messages postés jeudi 18 février 2016Date d'inscription 16 juillet 2018 Dernière intervention - 11 févr. 2018 à 12:06
0
Merci
bonjour il semble "qu'on" 'ait réfléchit à tout cela
http://www.konbini.com/fr/tendances-2/nouveaux-decrets-loi-savary-agents-ratp-sncf-armes-civil/
lire à "répression accrue de la fraude et signalement des contrôleurs....pour lutter contre les fausses adresses..."
croyez bien que le service des contrôleurs/fraude a pensé au fait qu'on pouvait donner de mémoire un nom et une adresse pris dans l'annuaire...
Commenter la réponse de jodelariege
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une