Démission+Préavis obligée de le faire

Cassandra - 10 févr. 2018 à 12:35 - Dernière réponse : hoquei44 8438 Messages postés dimanche 19 janvier 2014Date d'inscription 19 août 2018 Dernière intervention
- 10 févr. 2018 à 14:24
Bonjour, je voulais vous posée une question voilà j ai donnée ma démission fin janvier car je commence un nouvel emploi le 19 février, ma patronne a mis sur ma lettre de démission préavis de 1 mois sauf si recrutement sinon 2 mois, or elle m'a dit hier qu elle avais recruter quelqu' un pour me remplacer mais que je dois restée jusqu au 28 février car cet personne dois faire son préavis donc je voulais savoir si elle a le droit de me faire restée dans l entreprise ou pas car comme elle a marquée sur ma lettre de démission si recrutement et la elle a recruter quelqu' un après c est pas mon problème si elle ne peut pas venir maintenant.

Et je voulais savoir aussi si tout fois ont à une promesse d embauche de notre futur employeur et que j ai pas le choix je dois restée jusqu au 28 février dans l entreprise ou je suis en attendant celle qui me remplace, mon futur employeur peut t'il ne pas me prendre en fin de compte.

Je vous remercie d avance de votre réponse
Afficher la suite 

Votre réponse

6 réponses

Meilleure réponse
celestedu35 5868 Messages postés mardi 6 juin 2017Date d'inscription 13 juillet 2018 Dernière intervention - 10 févr. 2018 à 12:56
2
Merci
bonjour, oui vous êtes obligée faire votre préavis si il n'y pas d'arrangement avec votre employeur actuel

Merci celestedu35 2

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

droit-finances a aidé 13675 internautes ce mois-ci

D accord merci en tout cas de votre réponse
Commenter la réponse de celestedu35
hoquei44 8438 Messages postés dimanche 19 janvier 2014Date d'inscription 19 août 2018 Dernière intervention - Modifié par hoquei44 le 10/02/2018 à 12:59
1
Merci
Bonjour,

Vous avez interdiction de commencer votre nouveau travail tant que vous n'avez pas fini le précédent. Vous devez donc impérativement attendre la fin du préavis pour commencer ou trouver un accord avec l'ancien employeur.

Il aurait fallu être plus vigilent quant au date. Voyez bien, votre ancien employeur doit attendre le nouveau salarié car il sait que c'est une obligation légale de respecter le préavis. Si votre nouvel employeur n'est pas capable de le comprendre, c'est qu'il se fiche royalement du respect du code du travail, ce qui n'engage rien de bon pour vous dans l'avenir.

Soit votre nouvel employeur accepte le report de simplement quelques jours, soit il n'y aura pas de travail possible.

CB

D'accord merci de votre réponse car je pensais aussi que avec une promesse d embauche le futur employeur ne peut pas ce rétracter car sinon il risque peut être d etre condamné à payer des dommages et intérêts au salarié pour le préjudice subi.

Car sur internet j avais trouvée ça aussi: Peu importe la forme de la promesse, il suffit de démontrer qu'elle a bien eu lieu. Il peut s'agir par exemple d'un simple mail. 
Si l'entreprise rompt la promesse, elle risque des sanctions différentes selon que le salarié a accepté ou non l'emploi proposé. 
Quand la promesse à été faite mais que le salarié ne l'a pas encore accepté, l'entreprise peut être condamné à payer des dommages et intérêts au salarié pour le préjudice subi. 
Quand le salarié l' a accepté, la promesse a la même valeur qu'un contrat de travail et la rupture vaut un licenciement.L'entreprise risque donc de devoir payer des dommages et intérêts et une indemnités compensatrice de préavis.
celestedu35 5868 Messages postés mardi 6 juin 2017Date d'inscription 13 juillet 2018 Dernière intervention - 10 févr. 2018 à 14:13
mais je ne comprends pas vous chercher a condamner votre future entreprise sans même lui avoir signifié que vous deviez honorer votre préavis où vous êtes , s'aurait été la logique que vous voyez cela en priorité , vous ne vous êtes pas posé la question de savoir si elle pouvait se rétracter de cette promesse pour ne pas avoir eu clairement votre date de disponnibilité ?..... sacré manque de clarté , il sait pourtant bien qu'on ne part pas comme on veut , la législation du travail il doit la connaître comme le dit hoquei .... à vous de voir maintenant a remettre tout ça en ordre et clarifier
hoquei44 8438 Messages postés dimanche 19 janvier 2014Date d'inscription 19 août 2018 Dernière intervention - 10 févr. 2018 à 14:24
Mais vous semblez ignorer quelque chose :
Bien que l'employeur ait l'obligation de respecter une promesse d'embauche, il a par ailleurs l'interdiction de faire travailler une personne déjà engagée ailleurs.
Votre promesse d'embauche ne vaut rien si vous n'avez pas le droit de travailler.

Dans votre situation, ce n'est pas votre nouvel employeur qui est fautif, mais vous. Il ne faut pas chercher à faire reporter votre tort sur l'autre.

Dans le pire des cas, le nouvel employeur a même la possibilité d'engager des poursuites à votre encontre, pour le non respect de votre obligation de loyauté, qui a fait échouer la procédure d'embauche. Une embauche ayant un coût pour l'entreprise (temps passée à faire les annonces, les diffuser, traiter les retours, choisir les candidats, les recevoir, choisir le dernier candidat, faire les déclarations administratives...), elle pourrait très bien vous demander de l'indemniser car vous saviez que vous ne pouviez pas être embauché, car vous êtes encore sous contrat.

CB
Commenter la réponse de hoquei44

Dossier à la une