Rétroactivité allocations chomage titre séjour périmé.

lilabac 1 Messages postés jeudi 11 janvier 2018Date d'inscription 11 janvier 2018 Dernière intervention - 11 janv. 2018 à 20:32 - Dernière réponse : Ysabe_l 8021 Messages postés vendredi 12 avril 2013Date d'inscription 20 avril 2018 Dernière intervention
- 13 janv. 2018 à 21:33
Bonjour,
Après avoir travaillé en CDI pendant 2 ans, je me suis retrouvée inscrite à pole emploi, j'ai touché normalement mes allocations chomage pendant 2 mois. Puis mon titre de séjour a périmé dû au délai de rendez vous avec la préfecture.
3 mois plus tard, suite à mon rdv, j'ai de nouveau un titre de séjour valable mais on me refuse le paiement de ces 3 mois d'allocations sous prétexte de ne pas avoir été en règle. Mais la faute ne vient pas de moi mais des délais de la préfecture. Que faire ?
Afficher la suite 

2 réponses

Répondre au sujet
caroledu92 9672 Messages postés vendredi 28 janvier 2011Date d'inscriptionContributeurStatut 18 avril 2018 Dernière intervention - 13 janv. 2018 à 18:42
0
Utile
Bonsoir

Ces 3 mois ne sont pas perdus, ils sont dans votre reliquat
Commenter la réponse de caroledu92
Ysabe_l 8021 Messages postés vendredi 12 avril 2013Date d'inscription 20 avril 2018 Dernière intervention - 13 janv. 2018 à 21:33
0
Utile
Bonjour,

Les délais sont connus pour être longs, la prochaine fois prenez rdv plus tôt.

Le fait est que pendant ces 3 mois vous étiez en situation irrégulière et que cette situation empêche le paiement du chômage (et des aides de la CAF si vous aviez par exemple de l'aide au logement). Donc vous ne pourrez rien faire pour qu'ils soient payés en tant qu'arriéré.

Par contre ça décale de 3 mois la fin de vos droits, donc ce n'est pas vraiment de l'argent perdu.

Même si je comprends bien qu'en 3 mois sans revenus vous avez eu des dépenses et que ça vous met dans l'embarras financièrement.
Commenter la réponse de Ysabe_l
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une