Litige, médiation, société de recouvrement... ensuite ?

eg33 1089 Messages postés dimanche 21 décembre 2008Date d'inscription 7 mars 2018 Dernière intervention - 11 janv. 2018 à 19:06 - Dernière réponse : eg33 1089 Messages postés dimanche 21 décembre 2008Date d'inscription 7 mars 2018 Dernière intervention
- 14 janv. 2018 à 12:09
Bonjour,

Un litige m'oppose actuellement avec un opérateur de télécoms (SFR). Etant toujours sans nouvelle du Médiateur des télécoms (qui ne semble pas avoir rempli son rôle), cet opérateur n'a pas attendu pour mandater une société de recouvrement.
Pouvez-vous m'indiquer s'il est dans ce cas toujours temps de saisir un conciliateur de justice ? S'agit-il bien de l'autorité compétente ?

Je vous remercie par avance pour ces renseignements.
Afficher la suite 

4 réponses

Répondre au sujet
ptiboy 3495 Messages postés lundi 1 octobre 2007Date d'inscription 21 avril 2018 Dernière intervention - 12 janv. 2018 à 13:26
0
Utile
3
bonjour

quel est l'objet du litige?
en quoi selon toi, SFR te réclame à tord de l'argent?
eg33 1089 Messages postés dimanche 21 décembre 2008Date d'inscription 7 mars 2018 Dernière intervention - 12 janv. 2018 à 13:32
Bonjour,

Merci pour votre réaction.

Ils me demandent environ 37€, pour des frais de resiliation (montant déduit de frais de correspondances et du prorata de mon dernier mois d'abonnement), frais pour lesquels aucun justificatif n'a été produit a ce jour (conformément au code la consommation).
ptiboy 3495 Messages postés lundi 1 octobre 2007Date d'inscription 21 avril 2018 Dernière intervention > eg33 1089 Messages postés dimanche 21 décembre 2008Date d'inscription 7 mars 2018 Dernière intervention - 13 janv. 2018 à 09:27
combien aurais, du te réclamer, selon toi, SFR?
eg33 1089 Messages postés dimanche 21 décembre 2008Date d'inscription 7 mars 2018 Dernière intervention - 14 janv. 2018 à 12:09
0€. Ils me doivent environ 2,50€ correspondant au prorata de mon abonnement majoré de moitié.
Commenter la réponse de ptiboy
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une