Congé reclassement et trimestre retraite invalidité

Signaler
Messages postés
2
Date d'inscription
vendredi 22 septembre 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
25 septembre 2017
-
cyca65
Messages postés
2
Date d'inscription
vendredi 22 septembre 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
25 septembre 2017
-
Bonjour,
Je vais être licencié dans le cadre d'un PSE le 1er juin 2018. Après le licenciement je serai en congé de reclassement (75% du salaire) pendant 30 mois.

La période de congé de reclassement génère t-elle des trimestres assurance vieillesse en tant que handicapé car je suis invalide 2ème catégorie ?

Mon objectif est de cumuler des trimestres invalidité pour obtenir une retraite anticipée.

Merci d'avance
A voir également:

1 réponse

Messages postés
974
Date d'inscription
jeudi 21 avril 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
5 février 2020
397
Bonjour,
Voici se que dit une conseillère de ARRCO-AGIRC
-----------------------------------------------
Le congé de reclassement est effectué par le salarié pendant sa période de préavis de licenciement et au-delà, en général dans la limite d'un an.

Pour la période de préavis, le salarié perçoit sa rémunération habituelle (en réalité son indemnité compensatrice de préavis) qui, étant soumise à l'ensemble des cotisations retraite, est prise en compte pour le calcul de ses droits : trimestres cotisés pour le régime de base et points Arrco (et Agirc si le salarié est cadre) pour la retraite complémentaire.

http://lesexpertsretraite.agirc-arrco.fr/feedbacks/158556-conge-reclassement-droit-retraite

Voici se que dit la CNAV
-----------------------
https://www.legislation.cnav.fr/Documents/circulaire_cnav_2017_01_13012017_fiche_3_9.pdf
cyca65
Messages postés
2
Date d'inscription
vendredi 22 septembre 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
25 septembre 2017

Merci beaucoup.
La fiche CNAV m'a donné la réponse pour les 12 premiers mois.
Cependant mon entreprise me donne un congé de reclassement de 30 mois soit 18 mois au delà de ceux mentionnés par la CNAV.
Je ne sais donc pas comment la CNAV va interpréter ces 18 mois supplémentaires.
Dossier à la une