Droit invalidité 1ere categorie

Bibi60117 1 Messages postés lundi 4 septembre 2017Date d'inscription 4 septembre 2017 Dernière intervention - 4 sept. 2017 à 15:43 - Dernière réponse : Motard92 832 Messages postés jeudi 21 avril 2016Date d'inscription 25 mai 2018 Dernière intervention
- 10 sept. 2017 à 10:44
Bonjour,
Mon medecin généraliste m'a indiqué que vu mon état de santé il voulait bien faire un courrier à la C.P.A.M. pour que je passe en invalidité 1ere catégorie.Je suis actuellement en temps partiel suite à un arret maladie de 7 Mois.Mon état de santé ne me permet plus de faire de la manutention et mon employeur refuse de m'adapter un poste.Mon poste précedent comprenait 50 % de manutention et 50% de travail administratif.Temps que je suis en temps partiel tout va bien puisque je ne fais que la partie administrative.Le jour ou mon temps partiel va s'aretter mon employeur voudra bien conserver mon poste si je suis invalide 1ere categorie car je ne ferai plus des journée completes.Je vous signale que je suis passé travailleur handicapé.Ma question est la suivante :
Je ne comprends pas si je serai pris en charge ou pas par la C.PAM avec les tranches de salaire à ne pas dépasser car j'ai cru comprendre qu'il ne faut pas dépasser certaines tranches.
Mon salaire Mensuel de base est de 2120€ brut versés sur 13 Mois + 3000€ bruts de primme annuelle
Merci de l'aide que vous pourrez m'aporter
Afficher la suite 

Votre réponse

1 réponse

Motard92 832 Messages postés jeudi 21 avril 2016Date d'inscription 25 mai 2018 Dernière intervention - 10 sept. 2017 à 10:44
0
Utile
Bonjour
L'invalidité catégorie 1 c'est 30% du salaire annuel moyen

Handicap : quels travailleurs sont concernés par l'obligation d'emploi ?

Tout employeur occupant au moins 20 salariés est tenu d'employer des personnes en situation de handicap dans une proportion de 6 % de l'effectif total de son entreprise.
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F23149
Commenter la réponse de Motard92
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une